La rétro à Thibo : janvier 2019

Par Claude Thibodeau
La rétro à Thibo : janvier 2019
Parmi les incendies de janvier, celui d'une écurie et d'une résidence de Saint-Norbert-d'Arthabaska (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

D’importants incendies ont notamment marqué le mois de janvier 2019, dont celui qui a ravagé une résidence et une écurie du rang Lainesse à Saint-Norbert-d’Arthabaska et qui a causé des pertes évaluées à 300 000 $.

Le poêle à bois pourrait avoir causé l’incendie qui a mobilisé quelque 35 pompiers de cinq services d’incendie. À Warwick, un duplex de la rue Gingras a été la proie des flammes. Des pertes s’élevant à quelque 250 000 $. Le feu a pris naissance à l’arrière, là où se trouvaient les bacs.

Une maison centenaire a aussi été détruite par le feu sur le 4e rang à Sainte-Hélène-de-Chester, des pertes de quelque 75 000 $. Une défectuosité du poêle à bois au sous-sol a causé l’incendie.

Une autre résidence, celle-là sur le 1er rang à Saint-Louis-de-Blandford, a été ravagée par les flammes qui ont pris naissance dans le garage pour ensuite se propager. Des pertes qui atteignent 100 000 $ Si on a pu établir le point d’origine, en revanche, la cause exacte du sinistre n’a pu être établie.

Ç’a chauffé aussi à Sainte-Clotilde-de-Horton alors qu’une résidence du rang de la Rivière-de-l’Est a été détruite par un incendie d’origine accidentelle, mais la cause exacte demeure inconnue. Il s’agirait de pertes de 150 000 $.

Le lendemain, c’est une roulotte qui a brûlé sur une propriété de la route 122. Une perte totale, une valeur de 60 000 $, a-t-on estimé.

Des décès tragiques

Horrible drame, un jeune père de famille, Jimmy Bougie, 29 ans, a connu une fin tragique lorsqu’il a été écrasé en effectuant des travaux sous un véhicule dans un garage privé du 4e rang Ouest à Sainte-Élizabeth-de-Warwick.

Un accident routier, survenu à Terrebonne, a coûté la vie à un camionneur de Kingsey Falls, Marcel Bernard, âgé de 62 ans. Le sexagénaire aurait subi un malaise au volant de son véhicule qui a dévié de sa direction pour traverser la voie inverse et s’immobiliser dans un fossé.

Vieux crime résolu

Les policiers de la Sûreté du Québec ont épinglé deux individus, Samuel Lalande de Victoriaville et Mathieu Talbot-Millette, en lien avec un vol qualifié avec séquestration survenu en août 2010 au Complexe L’Évasion de Victoriaville.

Vers 4 h 30, le 30 août 2010, les policiers ont été appelés à se rendre sur les lieux après la découverte, par un représentant de l’établissement, de deux employés ligotés au bar. Ils n’avaient pas été blessés. Une somme de près de 50 000 $ avait été dérobée dans le coffre-fort éventré.

Des milieux à l’échelle humaine

La Ville de Victoriaville annonce, en janvier, qu’elle se dote d’un nouveau plan d’urbanisme et d’un tout premier plan de mobilité durable, guidée par une grande vision, celle d’aménager des milieux de vie à l’échelle humaine où l’humain occupe la place de choix

Ces plans sont le fruit de deux ans et demi de travail de consultation, de réflexion et de rédaction. La population a été écoutée, a soutenu le maire André Bellavance.

Pour accoucher de ces documents, la Ville a considéré différents enjeux auxquels elle fait face, notamment l’augmentation et le vieillissement de la population. Le dernier plan d’urbanisme remontait à 2004. La Ville a voulu simplifier et clarifier la réglementation pour en faciliter l’application et pour que les citoyens s’y retrouvent plus facilement.

Maintenant, avec le plan de mobilité durable (pas si fréquent au Québec, selon le maire), les élus souhaitent développer et améliorer le transport collectif et actif.

Le maire et son souper

Le maire de Victoriaville, André Bellavance, a profité du 15e souper du maire de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable pour annoncer un nouveau programme de revitalisation, un programme pour revitaliser les vieux quartiers en lien avec le nouveau plan d’urbanisme.

Des quartiers dans l’ouest de la ville, comme celui à proximité de l’église Sainte-Victoire, ou encore le Vieil Arthabaska, font partie des secteurs visés.

Desjardins investit

La Caisse Desjardins des Bois-Francs fait connaître, en janvier, son important projet de rénovation à son siège social du 300, boulevard des Bois-Francs Sud, un projet de quelque deux millions de dollars.

Le projet vise le renouvellement de l’aire de services au comptoir, l’accueil des membres, de nouveaux guichets automatiques et le regroupement de la force conseil du centre de services Notre-Dame avec l’équipe-conseil du siège social.

Par ailleurs, la Caisse de Saint-Fortunat a fusionné avec celle des Bois-Francs à la suite d’un vote unanime en faveur du regroupement.

Nouvelle DG

Anne Mercier devient la nouvelle directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs/Érable (CCIBFE). La présidente Geneviève Thibault en a fait l’annonce à l’occasion du souper du maire, tenu au Centre des congrès de l’Hôtel Le Victorin.

Elle a souligné son expérience, ses aptitudes et sa personnalité pour occuper le poste et sera solidement accompagnée par l’équipe de la permanence.

La nouvelle directrice générale de la CCIBFE a œuvré comme directrice générale dans d’autres milieux pendant des années. Anne Mercier s’est d’abord démarquée en Outaouais où elle a notamment occupé la direction générale de la Fondation Santé de Papineau pendant sept ans et celle du Regroupement des gens d’affaires de la Basse-Lièvre.

Dans la région Centre-du-Québec, elle a occupé le poste de directrice régionale de Centraide Centre-du-Québec.

Plus de 120 000 $ pour les motoneigistes

Le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez, s’est arrêté à l’Hôtel Le Victorin pour l’annonce d’une contribution non remboursable de 122 500 $ au Club Alléganish des Bois-Francs.

La subvention, accordée par Développement économique Canada et provenant de l’Initiative de tourisme hivernal du Programme de développement économique du Québec, permet au Club Alléganish de se doter d’une nouvelle surfaceuse d’une valeur de 250 000 $. Une telle annonce, selon lui, constitue un appui concret au tourisme, à l’économie.

Les gouvernements font pleuvoir des millions dans la région

Quatre entreprises de Victoriaville et une autre de Warwick se partagent des prêts gouvernementaux de Québec et d’Ottawa totalisant près de 9,1 millions de dollars pour des projets nécessitant des investissements dépassant 14,2 millions $.

Cette annonce a été faite en présence notamment du ministre fédéral de l’Infrastructure et des collectivités, François-Philippe Champagne, du député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre, et des maires de Victoriaville et Warwick, André Bellavance et Diego Scalzo.

En plus de Victoriaville & Co, Métallomax  de Warwick, le Groupe ABL, Vic Mobilier de magasins  et G.G. Télécom de Victoriaville obtiennent une aide financière pour les aider à accroître leurs marchés, à augmenter leur productivité notamment par l’acquisition de nouveaux équipements technologiques.

«Aujourd’hui, il est question d’investissements pour l’innovation, la productivité et le développement de marchés, a fait valoir le ministre Champagne. Comme gouvernement,  ce qu’on essaie de faire, c’est de vous donner le  moyen de vos grandes ambitions.» Aux entrepreneurs, le ministre les a invités à saisir l’opportunité. «Voyez loin, voyez grand, nous serons toujours là pour vous appuyer. Soyez ambitieux. Avec les différents accords commerciaux, le monde s’ouvre à vous», a-t-il lancé.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des