Légère hausse de taxes pour les résidents de la Ville de Plessisville

Légère hausse de taxes pour les résidents de la Ville de Plessisville
Le conseil municipal de la Ville de Plessisville apporte une légère hausse au niveau de la taxation résidentielle qui se situe à 1,8% pour l'année 2020. (Photo : www.lanouvelle.net)

Épargnés au cours des six dernières années au niveau de la taxation résidentielle, les contribuables plessisvillois subiront une légère augmentation de 1,8% de leur compte de taxes en 2020, une hausse qui demeure sous l’indice des prix à la consommation à 2,3%.

La hausse a été rendue nécessaire pour compenser l’augmentation des quotes-parts de la MRC de L’Érable (46 300 $) et de la Sûreté du Québec (22 800 $) et afin de maintenir une qualité de services à ses résidents.

Le taux de taxation passe ainsi de 1.12 $ en 2019 à 1.13 $ du 100 $ d’évaluation pour l’année 2020 au niveau résidentiel. Il en est de même au niveau agricole. Des augmentations sont également à noter au niveau industriel (1.85 $ à 1.87 $) et pour les terrains vagues desservis (1.68 $ à 1.70 $). Le taux reste inchangé au niveau commercial à 1.85 $ du 100 $ d’évaluation.

À titre d’exemple, la hausse de taxes représente pour une maison unifamiliale de 140 000 $ un montant de 35.30 $. Cette augmentation se divise en deux volets, soit 21 $ pour la taxe foncière et 14.30 $ pour la collecte de matières résiduelles et recyclables.

«Avec la crise du recyclage que nous vivons en ce moment, les compagnies doivent hausser leur tarification. Par conséquent, selon la politique de la ville, le coût de revient de ces deux collectes doit être facturé par porte, c’est ce qui explique l’augmentation à ce chapitre en 2020», a soutenu le maire Mario Fortin.

La Ville de Plessisville a déposé en séance extraordinaire un budget de 12,2 millions $ pour l’année 2020, une hausse de 5% par rapport à 2019. M. Fortin s’est dit très fier du travail accompli par les élus et l’administration municipale afin de présenter un budget équilibré respectant la capacité financière des contribuables.

«Le budget met l’accent sur le développement de la ville et l’investissement dans des infrastructures stratégiques, tout en maintenant la qualité des services et en assurant une gestion rigoureuse des finances publiques. La pérennité de nos actifs et de nos infrastructures, la diversification économique ainsi que le développement durable feront partie de nos priorités en 2020», a-t-il indiqué tout en rappelant que la Ville possède plusieurs fonds d’investissement, et ce, depuis maintenant sept ans qui sont destinés à maintenir l’équité intergénérationnelle entre les contribuables d’aujourd’hui et ceux de demain.

Amélioration du service au citoyen

La Ville maintiendra, en 2020, la totalité de son offre de loisirs en plus de renouveler l’ensemble de ses programmes relatifs à l’environnement et au développement durable.

Parmi les nouveaux projets, dont la réalisation est prévue au cours de la prochaine année, la Ville installera de nouvelles fontaines d’eau à l’amphithéâtre et continuera la mise à niveau des modules de jeux dans les parcs-écoles.

En ce qui concerne l’hygiène du milieu, la Ville effectuera des travaux d’entretien aux usines de filtration et d’épuration des eaux usées et installera un système anti-odeur dans le secteur Chanoine-Boulet.

Sur le plan de l’aménagement du territoire, l’équipe travaillera sur un projet-pilote d’électrification de ses camions municipaux en plus de mettre sur pied un projet pour freiner l’agrile du frêne.

Amélioration des rues

Une des priorités du conseil municipal pour l’année 2020 est l’amélioration de l’état de son réseau routier. En ce sens, la Ville maintiendra ses investissements consacrés au pavage grâce à son fonds «infrastructures routières», mais bonifiera également l’enveloppe annuelle pour un montant total de 310 000 $ payé comptant.

Programme triennal d’immobilisations

Au total, le programme triennal d’immobilisations cumule des investissements de 38 millions $ pour les trois prochaines années, dont 14,8 millions $ en 2020, 10,8 millions $ en 2021 et 12,4 millions $ en 2022.

Pour l’année à venir uniquement, la Ville compte réaliser 25 projets dont 10 seront payés comptant, sans recours aux mécanismes d’emprunt.

Les principaux projets du PTI sont la construction d’une nouvelle piscine extérieure, la rénovation du Carrefour de L’Érable, des travaux à la station de pompage Garneau ainsi que des travaux d’amélioration extérieure au centre communautaire.

«Nous restons aussi à l’affût des programmes de subvention offerts aux villes pour réaliser l’ensemble des projets à un meilleur coût, question d’en faire plus tout en respectant la capacité de payer des contribuables», a conclu M. Fortin.

Dette de 21,2 millions $

La dette de la Ville de Plessisville totalise maintenant 21,2 millions $, dette qu’elle partage avec le gouvernement du Québec (4,3 millions $), le Comité de promotion industrielle de la zone Plessisville (CPIZP) (1,4 million $) et la Paroisse de Plessisville (1,8 million $).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des