Un déjeuner de Noël pour les enfants

Par Andrée-Anne Fréchette
Un déjeuner de Noël pour les enfants
Coralie Bureau, Amélie Tousignant, Alexandre Bibeau, du Groupe Solidarité Jeunesse, Bruno Pilon, coordonnateur du Restaurant populaire, Rock Tourigny et Francine Boivin, animateurs à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire (Photo : www.lanouvelle.net)

Le Groupe Solidarité Jeunesse organise sa 17e grande fête de Noël pour les enfants provenant de familles à faible revenu. Le 24 décembre, quelque 500 personnes auront droit à un repas et à des moments de joie partagés. 

Cette fête constitue un moyen de sensibiliser les adolescents victoriavillois aux différentes réalités sociales. Par l’entremise de différents organismes, dont le Restaurant populaire, et les travailleurs sociaux, on y convie tous les ans les familles plus démunies. Les jeunes des écoles secondaires Le tandem et Le boisé animent l’activité.

Simple, mais essentiel

Le 24 décembre, on accueille les invités dès 8 h 45. De 9 h à 9 h 45, des dizaines de bénévoles s’activeront en cuisine et serviront les déjeuners. Puisque les enfants mangent rapidement, la centaine de jeunes volontaires se chargeront de les amuser en les amenant jouer au ballon-chasseur au gymnase, en les maquillant ou en offrant des ateliers de danse, entre autres. Le but s’avère d’égayer tout le monde en diversifiant les propositions. «Ces jeunes sont curieux et sont ouverts à interagir avec nous. Ils s’attachent à nous et ça fait plaisir de voir que ça leur plaît autant. C’est une motivation pour ce matin de Noël. Ces gestes sont simples, mais pas banals», exprime Coralie Bureau, élève impliquée. D’ailleurs, elle explique que les nombreuses sorties organisées avec les enfants au cours de l’année font naître des liens avec eux. On envisage donc le rendez-vous du 24 décembre comme une grande fête de famille.

En outre, des animateurs ambulants divertiront les familles. Performances de jonglerie, magie et animations clownesques créeront une ambiance humoristique. Les petits recevront finalement des toutous comme étrennes vers 11 h. Le tout culminera autour d’une pinãta.

Déjà 150 enfants ont obtenu leur billet. Bon an, mal an, 180 s’inscrivent à l’événement, en plus de leurs parents, ce qui a permis de réunir 500 personnes l’année passée. «On a de la place et on ne refuse jamais personne», souligne Rock Tourigny, animateur à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire.

En plus du Restaurant populaire, Solidarité Jeunesse, le Comité d’accueil international des Bois-Francs (CAIBF), COOPSCO, la Service d’animation spirituelle et d’engagement communautaire (SASEC), la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF) et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS) s’engagent dans cette tradition.

Pour obtenir gratuitement les billets et participer à la fête, il suffit de communiquer avec Alexandre Bibeau au (819) 758-1534, poste 36743, avant le 18 décembre.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des