Le conseiller Poisson manifeste sa dissidence

Par Andrée-Anne Fréchette
Le conseiller Poisson manifeste sa dissidence
(Photo : www.lanouvelle.net)

Le projet de construction d’un immeuble de trois étages sur la rue Marcoux, qui n’enfreint pas le règlement de zonage, suscite l’inquiétude chez certains résidents du secteur. Le conseiller du district Parc-Terre-des-Jeunes, Yanick Poisson, a exprimé son désaccord symbolique pour ce projet, lors de la séance extraordinaire du conseil municipal de Victoriaville.

Alors qu’on a accordé une dérogation mineure pour le stationnement bordant la future bâtisse du 4 à 6, rue Marcoux (https://bit.ly/2sbEmAE), le conseiller Yanick Poisson a tenu à adresser quelques mots à ses collègues. «Je comprends qu’à ce stade-ci, il n’y a plus d’intervention politique possible pour empêcher le projet, car la demande concerne quelques cases de stationnement […]. Permettez-moi tout de même de voter contre de façon symbolique, par solidarité pour les voisins et gens du quartier. Comme vous le savez, je suis en faveur du développement économique. Mais je trouve important que ce développement se fasse de façon durable et cohérente. Cette construction, au 4 à 6, rue Marcoux, pour toutes sortes de raisons, je la considère inconciliable avec les principes de développement durable. Il y aura un impact visuel pour les voisins, entre autres. Les gens du quartier sont inquiets par rapport au tissu social. Ils sont établis là depuis 10, 20, 30 ou 40 ans pour des raisons de quiétude et de tranquillité. Je ne peux que soutenir leurs inquiétudes. Par solidarité pour ces gens, je vais voter contre», a-t-il exprimé.

Prévisions budgétaires

Les prévisions budgétaires de la Société de développement commercial (SDC) de Victoriaville pour 2020 affichent des revenus de 260 300 $ et des dépenses de 260 494 $. Les élus ont adopté ces chiffres et ont autorisé la trésorière de la Municipalité à procéder aux versements à la SDC, selon l’entente entre les deux parties.

TaxiBus prévoit un budget équilibré de 1 858 850 $. On a également accepté les paiements à l’endroit de l’organisme. Rouli-Bus propose aussi un budget de 807 332 $. La contribution municipale pour 2020 est de 140 350, 67 $. La Corporation récréative de Victoriaville prévoit des dépenses et des revenus de 2 520 500 $.

Expropriation, rue Josée

Les élus ont adopté un recours en expropriation pour l’immeuble situé au 7, rue Josée. En fait, le raccordement du secteur Cormier aux services d’aqueduc et d’égout, un projet de plus de 8 M $, nécessite l’accès à certains terrains. Pour obtenir des servitudes temporaires, la Ville devra se rendre jusqu’à ce recours en expropriation d’une partie d’un lot. «On souhaite le moins de désagréments possible pour les résidents du secteur, mais il faut passer quelque part. On a rencontré tous les gens chez qui nous devions passer et il n’y a qu’un seul propriétaire avec lequel on n’a pas réussi à s’entendre», a précisé le maire, André Bellavance, à l’issue de la séance.

Jean-François Béliveau deviendra directeur adjoint au sein du service du loisir, de la culture et de la vie communautaire, sur une base temporaire, dès le 8 janvier. Les services professionnels de Pellerin Aubert Ramsay Provencher, en tant qu’auditeur externe pour les années 2019, 2020 et 2021, ont été retenus pour 143 830 $.

Partager cet article

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
florentflo Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
flo
Invité
flo

félicitations M. Poisson vous etes le premier conseiller a se tenir debout depuis 20001i. e. en 10 ansles conseillers ont toujours baissé la tete lors du vote sur des résolutio n, depuis Roger RICHARD ce nest jamais arrivé qu`un conseiller vote contre le maire tous des yes-men et yes women

florent
Invité
florent

Rejoindre la discussiodepuis 2001on en avait pas de conseil ceux quise faisait appelé conseiller et conseilère avait peur de Roger RICHARD APRES 2009ILS SE FAISAIT EMBOBINER PAR Alain Rayes un beau parleurje vous admire M. Poisson