Un match peu orthodoxe remporté par Charlottetown

Un match peu orthodoxe remporté par Charlottetown
(Photo : Denis Morin)

Le match entre les Tigres de Victoriaville et les Islanders de Charlottetown en était un loin de la norme. Des bonds bizarres de la rondelle, des buts étranges et surtout trois buts consécutifs qui ont nécessité une consultation de la reprise vidéo ont ponctué cette rencontre. Ce sont finalement les Islanders qui l’ont emporté en prolongation au compte de 5 à 4 à la suite d’une mauvaise pénalité d’Egor Serdyuk.

Profitant de deux avantages numériques consécutifs en début de rencontre, les Tigres en ont profité pour ouvrir la marque. Bien posté devant le filet du gardien Matthew Welsh, le capitaine Anthony Poulin a saisi un retour de lancer pour envoyer la rondelle au fond du filet. Les Islanders ont cependant répliqué à deux reprises grâce à l’attaquant Thomas Casey. Ce dernier a tout d’abord battu le gardien Fabio Iacobo à l’aide d’un superbe tir dans le haut du filet. Il a par la suite répété son exploit en reprenant son propre retour quelques minutes plus tard.

Dès le début du second engagement, Conor Frenette a profité d’une mauvaise sortie de Matthew Welsh pour créer l’égalité 2 à 2. Cette marque n’a duré que quelques secondes puisque Zachary Beauregard a sauté sur une rondelle libre devant Iacobo pour redonner les devants aux visiteurs. Les Tigres ont par la suite marqué un but incroyablement bizarre. Sur une descente à trois contre un, Tyler Boivin a pris la décision de lancer. La rondelle a alors ricoché sur Welsh avant de frapper la baie vitrée et de revenir devant le filet. C’est alors que le défenseur des Islanders a frappé Nicolas Daigle et en étant propulsé vers l’avant, il a redirigé la rondelle au fond du filet avec son torse. Ce but invraisemblable n’a toutefois pas démotivé les Islanders puisqu’ils ont répliqué immédiatement par l’entremise de Liam Payton. Cette folle deuxième période réservait toutefois d’autres revirements de situation. Sur une descente à deux contre un, Conor Frenette a accepté la passe de Nicolas Daigle. Le tir initial de Frenette a été freiné par Welsh, mais le numéro 61, étendu sur la patinoire, a su prendre son propre retour pour marquer. L’officiel situé derrière le but a toutefois refusé le but sur le coup, mais après une vérification, il est revenu sur sa décision.

Le troisième tiers a donné du hockey tout aussi endiablé qu’en deuxième période, mais cette fois, les gardiens ont tenu le fort. Mikhail Abramov, avec 75 secondes à faire au match, a obtenu un tir de pénalité, mais il n’a pas été en mesure de profiter de sa chance, Welsh réalisant l’arrêt du bout de la jambière. Lors de la prolongation, Egor Serdyuk a écopé d’une pénalité, ce qui a donné la chance aux Islanders d’attaquer en avantage numérique. Ils ont finalement eu besoin de 39 secondes pour marquer. Kevin Gursoy, à l’aide d’un tir sur réception, a donné la victoire aux siens.

Cette défaite en temps supplémentaire était la huitième en autant d’occasions pour les Tigres. Elle est cependant en partie attribuable à la mauvaise pénalité d’Egor Serdyuk qui a accroché le joueur qu’il devait couvrir. «Oui, ça fait mal. Nous sommes tannés de passer si près en prolongation. En même temps, c’était une punition complètement inutile, de paresse. Nous aurions pu fermer les livres bien avant ça sur le lancer de punition, mais nous ne l’avons pas fait. La ligne est mince», a déploré l’entraîneur-chef Louis Robitaille.

Ce dernier concédait d’ailleurs que cette rencontre était loin d’être la norme avec tous les rebondissements qu’elle a réservés. «Je ne pense pas que c’était le plus beau match. Ça ressemblait à du ping-pong. […] C’était difficile, car je n’ai jamais fait ça dans les pratiques (se préparer à tous ces rebonds bizarres). C’est une rencontre où je ne peux pas commencer à crier après les gars en leur disant que nous ne sommes pas bons! […] J’ai aimé la façon dont nous nous sommes battus jusqu’à la fin.»

Un premier départ en près d’un mois pour Iacobo

Pour la première fois depuis le 9 novembre dernier, Fabio Iacobo était de retour devant la cage des Félins. Il a terminé sa soirée de travail avec cinq buts accordés sur 35 lancers. «Je l’ai trouvé excité. Je trouvais qu’il bougeait beaucoup en début de rencontre comparativement à ce qu’il avait montré avant sa blessure. C’est normal, il est tellement passionné. Il avait hâte de garder les buts. Il a fait de gros arrêts, notamment avant le but de Nicolas Daigle. C’est important pour lui de retrouver ses repères. Il n’a pas beaucoup pratiqué. Je suis satisfait dans l’ensemble», a analysé Robitaille.

Son vis-à-vis Matthew Welsh a pour sa part terminé sa soirée de travail avec quatre buts accordés sur 38 lancers.

Notes en rafale

– L’attaquant Nikita Alexandrov était absent du côté des Islanders étant donné qu’il défendait les couleurs de l’Allemagne sur la scène internationale.

– Les Islanders ont fait un voyage impressionnant lors des derniers jours. Ils ont commencé leur voyage sur la Côte-Nord à Baie-Comeau vendredi soir. Ils ont ensuite affronté les Saguenéens à Chicoutimi samedi et ils ont terminé leur tournée québécoise à Victoriaville face aux Tigres. Ça fait beaucoup de kilomètres en peu de jours.

– Les officiels n’ont pas eu une grosse moyenne au bâton lorsqu’ils ont eu besoin de la reprise vidéo. Ils ont refusé trois buts qui ont finalement été accordés après révision.

– Cédric Desruisseaux a connu un bon match dans le camp des Islanders avec trois passes.

Les Tigres reprendront maintenant l’action mercredi soir face au Phoenix de Sherbrooke

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des