Maltraitance des aînés : la CAQ veut rendre l’examen des plaintes plus efficace

Communiqué
Maltraitance des aînés : la CAQ veut rendre l’examen des plaintes plus efficace
Sébastien Schneeberger et Marguerite Blais (Photo : gracieuseté)

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, veut renforcer le régime d’examen des plaintes de maltraitance envers les personnes âgées vulnérables qui résident dans des établissements privés.

Le projet de loi 52, déposé mardi à l’Assemblée nationale, vise à harmoniser les différents procédés d’examen des plaintes en vigueur dans ces centres d’hébergement et à mettre fin à des comportements alarmants.

«Des situations préoccupantes ont été portées à notre attention et nous avons décidé d’agir. Nous croyons nécessaire de tout faire pour faciliter le recours aux plaintes pour les usagers, et tout particulièrement pour ceux qui sont en situation de vulnérabilité ou qui vivent de la maltraitance», a déclaré la ministre.

«Il s’agit de solutions pérennes qui feront une réelle différence dans la vie de nombreuses personnes, principalement celle des aînés», a-t-elle ajouté.

Le projet de loi prévoit aussi créer une fonction de commissaire-conseil au MSSS, chargé notamment de superviser le processus d’examen et d’assurer une meilleure pratique en matière de traitement des plaintes. La loi viendra «renforcer le rôle des commissaires aux plaintes», leur donnant plus de moyens, a expliqué la ministre.

«Le respect et la sécurité des usagers, c’est fondamental, a réagi le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger. Cette loi permettrait, entre autres, d’harmoniser les pratiques au Québec et de cibler rapidement un secteur, une région et même un lieu où les procédés ne seraient pas adéquats.»

Une enveloppe récurrente de 1,2 million de dollars permettra aux CISSS et aux CIUSSS de traiter les plaintes des usagers des établissements privés. Une somme supplémentaire de 1,2 million $, cette fois non récurrente, sera affectée à moderniser le système informatique servant au traitement des plaintes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Solange Dion
Solange Dion
11 mois

Je vous prie Madame Blais de rendre le processus simple pour les personnes âgées concernant le dénonciation. C’est un incontournable sinon aucun retour. Merci de me lire.