Jean Béliveau revit dans le quartier de son enfance

Par Andrée-Anne Fréchette
Jean Béliveau revit dans le quartier de son enfance
Yvon Lambert, Hélène Béliveau, Élise Béliveau, André Bellavance et Réjean Houle (Photo : www.lanouvelle.net)

On attendait cette date symbolique du 4 décembre pour dévoiler la sculpture de bronze à l’effigie du hockeyeur ayant grandi juste à côté, sur la rue Notre-Dame Est, à Victoriaville. Le parc Jean-Béliveau, un projet cher au maire de Victoriaville, André Bellavance, a subi toute une cure de jouvence au cours de la dernière année, nécessitant un investissement total de 830 000 $.

(Photo www.lanouvelle.net)

Famille, amis, élus et citoyens, grands et petits, ont assisté à l’inauguration du monument qui rend hommage à celui qui portait le no 4. Pour André Bellavance, le 110e anniversaire du Canadien de Montréal, souligné mardi, a enrichi le scénario déjà presque parfait. Le premier magistrat a rappelé la contribution du «grand» Jean Béliveau à de nombreuses causes, à Victoriaville comme ailleurs, et que lui dédier l’endroit s’avère une façon de le remercier tout en perpétuant ses valeurs, inscrites sur divers éléments du parc. Le socle du bronze comporte une citation du sportif que l’on a jugé inspirante : «Le talent est un cadeau, mais le succès ne vient qu’avec le travail», a lu M. Bellavance.

Jean Béliveau aurait effectué ses premiers coups de patin à quelque pas du parc, près de la maison familiale. Un panneau installé à proximité de la statue rapporte son parcours en quelques dates.

Réjean Houle, président de l’Association des Anciens Canadiens, a témoigné de la chance d’avoir partagé la glace pendant une année avec le «grand Jean», alors que ce dernier avait 40 ans. «Pendant les pratiques, j’avais de la difficulté à le suivre. Il était assidu et respectait toujours les consignes. Pour nous, les jeunes, qui arrivions dans une grande organisation comme le Canadien, avec quelqu’un comme lui pour capitaine, c’était exceptionnel», a-t-il raconté. M. Houle a aussi noté son engagement envers la communauté.

Thème du hockey

Située au cœur du parc, la création cosignée par Jules Lasalle et Annick Bourgeau a été produite par L’Atelier du bronze d’Inverness. Pour son acquisition, la Ville a déboursé 105 000 $.

Les travaux réalisés dans le parc avaient pour but de l’ouvrir davantage sur la rue Saint-Jean-Baptiste et d’en améliorer l’aspect, afin de le rendre plus invitant. Pour ce faire, un trottoir prenant la forme d’un sillon de patin relie à présent les rues Notre-Dame Est et Saint-Jean-Baptiste (https://bit.ly/33IueMU). Des modules de jeux, dont une jungle de bâtons, et du mobilier urbain profiteront aux familles. Toutes les améliorations ont été apportées avec le souci de préserver les arbres matures du site.

La Ville de Victoriaville a créé la page vic.to/jeanbeliveau afin de permettre aux citoyens d’en apprendre plus sur le legs de M. Béliveau à Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean Lemay
Jean Lemay
11 mois

Un hommage amplement mérité.