Un pas de recul en 2019 pour mieux avancer en 2020

Par Matthew Vachon
Un pas de recul en 2019 pour mieux avancer en 2020
Alex Labbé (Photo : tirée de la page Facebook d’Alex Labbé)

Après avoir passé la campagne 2018 complète dans la série Nascar Xfinity, le pilote natif de Saint-Albert, Alex Labbé, a pris la décision de retourner en Nascar Pinty’s lors de la dernière année et d’aller faire quelques visites en Xfinity au cours de la campagne. Labbé se sent maintenant plus que prêt pour retourner pour de bon dans la Xfinity.

Présent lors de 12 des 13 courses du volet canadien du Nascar, il a pris le 8e rang du classement des pilotes avec une récolte de 420 points, soit 130 de moins que le champion Andrew Ranger. En Xfinity, Labbé a pris le volant à dix reprises, ce qui lui a permis de terminer au 30e rang des pilotes avec 195 points. «C’est un bilan quand même positif, surtout en Xfinity. En seulement dix courses, nous avons eu une meilleure saison qu’en 2018. C’était au-delà de nos espérances. Nous avons amélioré nos résultats finaux moyens de plus de deux positions. Nous étions réguliers malgré deux malchances dans les trois premières courses. En Pinty’s, nous n’avons pas eu la saison souhaitée. Nous avons subi plusieurs malchances», a raconté le pilote de 26 ans.

Labbé a notamment signé son meilleur résultat en carrière dans le cadre du Drive for the Cure 200 au Charlotte Motor Speedway. «Oui, ça prouve que je peux me battre avec ces pilotes. Nous nous sommes maintenus dans les environs de cette position pendant toute la journée. Nous avions été en mesure de marquer des points à toutes les étapes de la course. Ça a vraiment été une bonne journée à Charlotte.»

Un pas de recul qui était nécessaire

Évidemment, chaque pilote veut batailler au meilleur niveau possible. Pour Labbé, en raison des importantes sommes exigées pour au moins suivre le rythme des meilleures écuries, il était nécessaire de faire ce pas de recul. «Le but, c’est de faire deux pas vers l’avant l’an prochain. Nous avons quand même eu une bonne saison et nous avons amélioré notre position finale. C’était notre but. Nous n’avions pas les moyens financiers pour faire toutes les courses. J’avais dit au début de la saison que lorsque nous allions prendre la piste, nous aurions une voiture bien préparée afin d’être prêts à nous battre dans le top 15 ou 20. C’est ce qui s’est produit.»

Les fameux commanditaires seront donc le nerf de la guerre pour Labbé s’il souhaite effectuer son retour à temps plein dans la série Xfinity. «C’est sur ça que nous nous concentrons. J’aimerais ça y arriver. J’ai été chanceux, car j’ai eu l’appui de quelques partenaires québécois en fin de saison. J’espère pouvoir bâtir sur ça pour avoir un gros programme en 2020.»

Ce ne sera toutefois pas chose facile, car si Labbé et son écurie veulent être au moins compétitifs, il en coûte entre 750 000 $ et 1 million $ à l’écurie DGM Racing. «Dans notre équipe, c’est ce que ça coûte. Pour les trois ou quatre meilleures formations du plateau, c’est plutôt 4 à 5 millions $. C’est de grosses sommes d’argent.»

DGM Racing, écurie dirigée par Mario Gosselin, espère d’ailleurs prendre de l’expansion dans un avenir rapproché. «C’est pour ça que je me suis assis dans leur auto cette année. Je n’amenais pas de commanditaires. J’étais là pour bâtir quelque chose l’année prochaine. Ils ont confiance en moi et ils savent que si je peux revenir à temps plein, je pourrai faire de bonnes choses. C’est le but, mais ça prend de l’argent pour y arriver afin d’acheter des ressources pour s’améliorer.»

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des