Un EP dans la mire d’Isabelle Grondin

Un EP dans la mire d’Isabelle Grondin
Isabelle s'est lancée dans l'écriture. (Photo : gracieuseté)

Depuis son retour à la chanson, tout va bien pour Isabelle Grondin. Tellement qu’elle s’est mise à l’écriture et à l’intention de présenter, en 2020, un premier EP.

En entrevue téléphonique, elle a confié avoir commencé à écrire des chansons. «J’avais des textes datant d’une vingtaine d’années et j’étais gênée de les sortir. On m’a dit qu’ils livraient de beaux messages alors j’ai décidé d’écrire. Je travaille sur des textes profonds qui parlent de moi, qui vont toucher plusieurs générations et vont amener des prises de conscience», a-t-elle expliqué.

Son EP devrait donc être formé de six de ses compositions. Pour ce qui est de la réalisation de cet album, des pourparlers ont lieu avec un réalisateur connu, dont on ne peut, à ce moment, dévoiler l’identité. Un projet bien emballant pour l’artiste qui est très satisfaite de la tournure des événements. «J’arrive à 43 ans, je sais bien que je ne suis pas dans le standard de l’émergence d’aujourd’hui. Mais peu importe où ça me mènera, ça aura valu la joie (et non la peine comme on dit habituellement).

Cela en parallèle avec une formation en interprétation qu’elle réalise avec le comédien Mario St-Amand. Ils se sont rencontrés il y a trois mois et ont établi qu’il deviendrait son coach en interprétation et la guidera pour qu’elle puisse canaliser ses émotions. «Il m’aide à m’extérioriser afin que je chante beau et vrai. C’est un très grand interprète, très près de ses émotions», explique-t-elle.

En plus de cela, Isabelle est très heureuse d’être finaliste, on l’a appris il y a quelques semaines, du prochain et 16e GalArt organisé par Culture Centre-du-Québec (qui aura lieu le 21 novembre), pour le prix arts de la scène, grâce à son spectacle Hommes de parole.

D’ailleurs, ce spectacle continue de se promener et est de plus en plus en demande. «J’aimerais en faire un spectacle de Noël qu’on pourrait amener auprès des personnes âgées ou à mobilité réduite», souhaite-t-elle. Une bonne façon pour elle d’offrir un spectacle intime et interactif, comme elle aime particulièrement.

Parlant de Noël et dans un autre ordre d’idées, Isabelle est à préparer sa troisième «Table En Chantée», une fête de Noël qu’elle organise pour les personnes seules, le 25 décembre. Si les deux premières années c’est du côté de Victoriaville que l’événement s’est tenu, elle veut offrir la chance aux gens de L’Érable cette fois. Ainsi, c’est à Plessisville, plus précisément au Café-théâtre La Vie en Rose, que la fête aura lieu. «Je cherchais un endroit avec une scène parce que j’offrirai un spectacle cette année», annonce-t-elle.

Une belle tradition qu’elle a lancée et que les gens apprécient grandement. «Ils embarquent avec moi et y croient», estime Isabelle. Si bien que des bénévoles se sont joints à l’équipe tout comme des commanditaires. Même une participante des deux dernières années agira à titre de bénévole pour redonner un peu de ce qu’elle a reçu et tant apprécié. Tout cela dans le but d’offrir un beau Noël à une soixantaine de personnes. «Ça permet de belles rencontres entre les gens qui créent des liens», apprécie Isabelle.

Autre nouveauté cette année, un service de navette sera offert pour ceux qui n’ont pas de moyen de transport. Donc, pas de raison de rester seul le 25 décembre. On a jusqu’au 10 décembre pour s’inscrire et on le fait en écrivant à isabellegrondinmusique@gmail.com ou en communiquant à la Maison des Familles.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des