Gain convaincant au Saguenay

Gain convaincant au Saguenay
(Photo : Denis Morin)

Jouer au fameux Centre Georges-Vézina n’est jamais chose facile pour les visiteurs. Malgré cela, les Tigres de Victoriaville ont fait preuve d’un hermétisme de qualité et d’un bel opportunisme pour signer leur plus belle victoire de la saison au compte de 4 à 1 face aux puissants Saguenéens de Chicoutimi.

Bien que ce soient les Saguenéens qui ont connu le meilleur départ, ce sont les Félins qui ont ouvert la marque lors d’une attaque massive. Grâce à une bonne circulation de rondelle, le défenseur Jérôme Gravel a décoché une puissante frappe pour donner les devants aux siens. Chicoutimi n’apprenant pas de ses erreurs, elle a écopé d’une autre pénalité mineure par la suite. Après avoir été complice du but de Gravel, Alexander Peresunko a marqué à son tour pour faire 2-0 en faveur de Victoriaville.

Décidément en forme en ce vendredi soir, Olivier Mathieu (deux passes) pensait bien avoir triplé l’avance des siens en début de troisième, mais les officiels ont finalement indiqué qu’il n’y avait pas de but après avoir révisé la séquence. Mikhail Abramov, sur une belle pièce de jeu de Peresunko, s’est chargé de porter l’avance des Victoriavillois à trois buts. Retirant leur gardien avec un peu moins de quatre minutes à faire, les Saguenéens ont tenté le tout pour le tout. L’attaquant saguenéen William Dufour a alors mis les Tigres sur le qui-vive en marquant. Abramov, avec son second match de la rencontre, a cependant mis fin au débat en marquant dans un filet désert.

«Oui, je dirais que c’est l’une des victoires les plus savoureuses de notre saison jusqu’ici. C’est la continuité de la dernière partie face aux Saguenéens où nous avions fait de bonnes choses. Nous sommes arrivés au Saguenay pour jouer dans un amphithéâtre avec une bonne foule face à une équipe qui avait son alignement complet pour la première fois de la saison. Les gars ont adhéré au plan de match et ça nous a permis de sortir avec le gain. L’attaque massive nous a donné deux gros buts en début de rencontre», a fait valoir l’entraîneur-chef Louis Robitaille.

Ce dernier s’est d’ailleurs montré très satisfait de la tenue de son portier de 20 ans Tristan Côté-Cazenave, lui qui a terminé sa soirée de travail avec 32 arrêts sur 33 lancers. «Tristan avait lancé un message à ses coéquipiers hier à l’entraînement, disant que c’était important de pratiquer de la bonne façon si nous voulions jouer de la bonne manière. C’est ce que nous voulions accomplir depuis les deux dernières saisons, soit de faire preuve de constance dans les entraînements. Cela fait en sorte que tu arrives plus confiant et plus prêt pour les matchs. Tristan a eu une semaine de pratique extraordinaire. Quand je l’ai appelé pour lui dire que c’était lui le gardien partant, je lui ai dit j’étais fier de sa semaine de pratique et de la façon dont il s’était comporté en tant que meneur. Peu importe le résultat de la rencontre de ce soir, nous savions qu’il était prêt.»

Une soirée qui va faire du bien à Peresunko

Menaçant à bien des occasions depuis le début de la campagne, l’Ukrainien Peresunko a égalé un sommet en carrière dans le junior majeur québécois avec trois points. Avant cette rencontre, il n’avait qu’un seul but sur une quarantaine de lancers dangereux. Son travail a donc été finalement récompensé, ce qui a réjoui son entraîneur-chef. «Alexander devait continuer de faire les bonnes choses avec la rondelle. Il aurait facilement pu marquer trois fois ce soir. Dans l’ensemble, nous avons aimé la façon dont il s’est comporté en compagnie de son trio composé de Mikhail Abramov et Félix Paré. »

Olivier Mathieu, avec deux passes, a également été très menaçant tout au long de la rencontre en attaque du côté des Centricois.

Notes en rafale

– Les deux premiers buts des Tigres ont été produits par les trois mêmes joueurs : un but et une passe pour Peresunko, un but et une passe pour Gravel ainsi que deux passes pour Olivier Mathieu.

– Croyant qu’il y avait eu passe avec la main sur le but d’Abramov dans un filet désert, Yanick Jean a piqué une vilaine colère en fin de rencontre, ce qui lui a valu une pénalité de deux minutes pour conduite antisportive.

– Les Saguenéens saluaient le retour au jeu de leur attaquant de 17 ans Hendrix Lapierre (commotion cérébrale). Il a récolté une passe sur le seul but de l’équipe.

Les Tigres devront maintenant maximiser leur repos alors qu’ils accueilleront leurs rivaux de Shawinigan, les Cataractes, dès demain à compter de 19 h au Colisée Desjardins. La formation devrait à nouveau employer une formation à 11 attaquants et sept défenseurs.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des