Une capsule pour gagner du temps en situation d’urgence

Par Andrée-Anne Fréchette
Une capsule pour gagner du temps en situation d’urgence
Sonya Hubert, Joël Fortier, Alain St-Pierre, Lionel Fréchette, Patrick Paulin et Nicolas Houle (Photo : www.lanouvelle.net)

Les personnes aînées résidant sur le territoire de la MRC d’Arthabaska recevront sous peu la capsule INFOSTOP. Il leur suffira de compléter une fiche de renseignements sur leur santé qui se trouve à l’intérieur et à la déposer au réfrigérateur. L’outil vise à augmenter la rapidité d’intervention auprès d’eux en cas de besoin.

Prototype de la petite capsule qui devrait être distribuée partout dans la région dès décembre. (Photo www.lanouvelle.net)

 

Concocté par le Carrefour d’entraide bénévole des Bois-Francs, la capsule INFOSTOP offrira une plus grande sécurité aux personnes vulnérables, souhaite-t-on. En plus de gagner en vitesse lors d’intervention auprès des ainés, on parle d’accroître leur sentiment de sécurité. La petite bouteille a déjà fait ses preuves ailleurs dans la province, a expliqué Sonya Hubert, directrice générale de l’organisme. Le contenu a simplement été adapté aux besoins exprimés par les usagers, les premiers répondants et autres partenaires régionaux. Des vidéos assureront la promotion et la bonne utilisation de l’outil.

«Nous en avons produit 20 000 et elles seront assemblées par des bénévoles du Carrefour. La distribution se fera par les travailleurs de milieu, essentiellement», a indiqué la directrice générale. Le Carrefour envisage d’approcher les résidences pour personnes âgées et les pharmacies afin de s’en faire des alliés lors du déploiement du projet.

«Il faut s’assurer d’en faire la promotion auprès de tous les acteurs concernés, que ce soit les premiers intervenants, la sécurité incendie, les groupes MADA (municipalité amie des aînés) et les organismes susceptibles de côtoyer des ainés et des personnes vulnérables», a exposé Mme Hubert. Un maillage doit s’opérer afin que l’usage de la capsule entre dans les mœurs.

Aimant

On reconnaîtra la capsule par l’autocollant, qui arbore une main, apposé sur le couvercle. Elle comprend un aimant à coller sur le réfrigérateur pour signaler qu’elle s’y trouve (à un endroit visible, dans la porte). Elle renferme une fiche de renseignements à compléter, de même que les documents à y déposer, comme la liste de médicaments.

Cette réalisation a pu voir le jour grâce à un appui financier de 32 300 $ du Fonds de la planification stratégique Destination 2025 de la MRC d’Arthabaska et à la collaboration de la Ville de Victoriaville, du Service de la sécurité publique, d’Urgence Bois-Francs, de la Sûreté du Québec et du volet soutien à domicile du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, a énuméré Sonya Hubert.

Joël Fortier, superviseur aux opérations chez Urgence Bois-Francs, a pris la parole pour appuyer de lancement de la campagne d’INFOSTOP. «Aujourd’hui, les paramédics peuvent compter sur un outil indispensable en matière d’informations congruentes dans le but d’offrir un meilleur service aux patients», a-t-il souligné. Ces données pourront guider les ambulanciers lors de leurs interventions, ce qui peut avoir des répercussions sur la réhabilitation des gens. Urgence Bois-Francs fera en sorte qu’INFOSTOP entre dans leurs pratiques. «Dans notre profession, les minutes comptent.»

Politique MADA

Patrick Paulin, conseiller victoriavillois, a rappelé que Victoriaville profite d’une politique destinée aux aînés depuis 2012. La sécurité et les leviers pouvant favoriser leur maintien à domicile dans des conditions de qualités font partie de leurs préoccupations. Il a promis le soutien de la Municipalité pour la diffusion du projet par ses canaux de communication et directement sur le terrain.

Le préfet de la MRC d’Arthabaska, Alain St-Pierre, a parlé du travail mené pour présenter, le 3 octobre, une première politique MRC amie des aînés. «Il demeure dans les priorités des élus d’ici de soutenir la vie active de nos ainés, qui contribuent au dynamisme de Victoriaville et sa région. Il fait réellement bon vivre dans notre MRC», a-t-il exprimé. Le nouvel outil participera, selon lui, à créer un milieu de vie favorable et sécuritaire pour les ainés.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires