Fortierville attend un nouveau maître de poste

Par Marie-Eve Veillette
Fortierville attend un nouveau maître de poste
(Photo : gracieuseté)

La municipalité de Fortierville devrait savoir sous peu qui prendra la relève de Céline Grondin à titre de maître de poste. Celle-ci a pris sa retraite à la fin de l’été et, depuis ce temps, Postes Canada tente de lui trouver un successeur.

Lors du premier affichage du poste, personne n’a osé poser sa candidature, et ce, pour une raison évidente : pour obtenir l’emploi, il fallait… acheter le bureau de poste! «Plusieurs personnes avaient manifesté de l’intérêt, mais dès qu’elles apprenaient qu’elles devaient procéder à l’achat du bâtiment pour obtenir le poste, elles rebroussaient chemin», indique la municipalité.

En effet, depuis sa construction dans les années 1980, le bureau de poste de Fortierville a toujours appartenu au maître de poste. C’est Louise Perreault qui l’avait construit. Elle l’a exploité jusqu’à sa retraite, en 2007. Puis, il a été acheté par Mme Grondin.

«Quand elle est entrée en fonction, Postes Canada offrait un poste de 39 heures par semaine. Avec les coupures des dernières années, ce nombre a été réduit à 30 heures. C’est donc moins intéressant pour [un éventuel successeur] de s’engager financièrement avec l’achat d’un bâtiment», plaide la Municipalité, qui a donc décidé d’acheter le bâtiment, pour un montant de 11 000 $, afin d’assurer la survie du service postal chez elle et dégager le futur maître de poste de cette obligation.

Les membres du conseil ont pris cette décision en séance extraordinaire le 17 septembre dernier. Dans les jours précédents, Postes Canada était entrée en communication avec eux pour leur mentionner qu’une deuxième période de candidatures serait ouverte et qu’au terme de celle-ci, si aucun candidat ne se manifestait, le service postal de Fortierville serait fermé.

«Dans le contexte actuel, où plusieurs municipalités comme la nôtre perdent des services de proximité tels que les caisses, les dépanneurs ou autres, laisser aller le bureau de poste ailleurs n’était pas une option», justifie la Municipalité.

Postes Canada recevait les candidatures jusqu’au 9 octobre. Depuis, la Municipalité attend patiemment la conclusion du dossier. «Ça suit son cours», indique la mairesse Julie Pressé, qui n’est pas en mesure de confirmer si des personnes ont acheminé leur curriculum vitae. Elle ajoute toutefois que «ce serait très surprenant qu’il n’y en ait pas», étant donné qu’il s’agit d’un des plus gros postes dans la région, en termes d’heures. «C’est un emploi intéressant.»

Des casiers postaux

Par ailleurs, à titre de propriétaire du bâtiment, la Municipalité a l’intention l’installer des casiers postaux à l’intérieur du bureau de poste pour bonifier le service. Ainsi, les gens pourront aller récupérer leur courrier au moment qui leur conviendra.

«Ce sera une bonne chose, car plusieurs citoyens se plaignaient de ne pas être en mesure d’aller le récupérer durant les heures d’ouverture du bureau de poste, en raison de leur travail», commente la mairesse.

Des démarches ont déjà été entreprises avec Postes Canada à ce sujet. Il semblerait que les casiers pourraient être fournis gratuitement à la Municipalité, qui n’aurait qu’à en payer l’installation.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des