Vents et crue des eaux : la région y a goûté

Vents et crue des eaux : la région y a goûté
Au bureau de Postes Canada à Lyster (Photo : Gracieuseté)

Des vents aussi violents et soutenus pendant plusieurs heures, c’est du rarement vu aux dires de plusieurs intervenants. Et ces vents ont causé beaucoup de dégâts en plusieurs endroits. Sans compter la crue des eaux qui a fait des siennes.

À Victoriaville, la situation a commandé l’ouverture du centre des mesures d’urgence à l’hôtel de ville où se sont regroupés les représentants des pompiers, de la Sûreté du Québec, des paramédics d’Urgence Bois-Francs et du SIUCQ MRC d’Arthabaska.

(Photo gracieuseté)

La brigade incendie a reçu des appels par dizaines. Quarante pompiers victoriavillois ont été mobilisés pour répondre aux nombreux appels d’intervention. Cinq pompiers de Warwick et autant de Princeville ont été appelés à prêter main-forte à leurs confrères de la grande ville.

Les appels entraient un après l’autre pour diverses situations, des arbres déracinés des branches ou des arbres sur des fils, des toitures arrachées ou endommagées et des abris d’auto envolés.

Les vents violents ont fragilisé ou même brisé des poteaux, comme ce fut le cas sur le boulevard des Bois-Francs Sud que les autorités ont dû fermer sur une portion en raison d’un danger extrême. La situation a été rétablie depuis.

Warwick aussi a dû fermer à la circulation la rue de l’Hôtel-de-Ville en raison du danger que représentaient les poteaux électriques.

À Victoriaville, une personne a subi des blessures mineures lorsqu’elle a été atteinte par un projectile, une branche d’arbre poussée par les vents dévastateurs.

La rivière Bulstrode, par ailleurs, a débordé, l’eau atteignant certaines résidences des rues Dorilla et Yannick. Toufefois, aucune évacuation n’a été nécessaire. Mais les résidents concernés avaient reçu une pré-alerte les invitant à se préparer et à demeurer à l’affût.

Débordement aux Trois-Lacs, secteur Saint-Rémi-de-Tingwick (Photo Alain Ayotte)

Aux Trois-Lacs, dans le secteur de Saint-Rémi-de-Tingwick, des débordements ont également été observés.

Ailleurs

Le territoire de la MRC de L’Érable n’a pas été épargné par la tempête. Les pompiers du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) n’ont pas chômé, effectuant une trentaine d’interventions diverses.

«Un arbre s’est notamment affaissé sur le bureau de poste de Lyster, endommageant le mât électrique. Non loin de là, un début d’incendie dans une résidence, causé par des fils arrachés, a été rapidement maîtrisé. Les dommages ont été limités à environ 500 $ ou 600 $», a fait savoir le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher.

En raison du danger que représentaient des poteaux pour la circulation automobile, les sapeurs ont dû fermer une partie de la rue Dublin à Inverness.

(Photo gracieuseté)

Les pompiers de Princeville, de leur côté, ont aussi eu fort à faire. En plus de porter assistance à Victoriaville, les sapeurs ont dû intervenir pour sécuriser des lieux, là où notamment des arbres ou des branches se sont retrouvés sur des installations électriques. Le directeur Christian Chartier signale aussi des toitures arrachées ou endommagées, comme celle d’une usine.

Dans le secteur de Saint-Rosaire et de Saint-Louis-de-Blandford, les pompiers de la Régie Incentraide ont été sollicités à une dizaine d’occasions pour des incidents avec des installations électriques, des arbres suspendus au-dessus des voies ou encore des poteaux sectionnés. «Un poteau coupé nous a amenés, pour des raisons de sécurité, à fermer le 8e rang de Saint-Rosaire vers Princeville», a précisé le directeur François Arel.

Les brigades incendie de Kingsey Falls, Warwick et Daveluyville (Régie des Chutes) ont aussi eu leur lot d’appels d’urgence.

La tempête a causé, on le sait, de nombreuses pannes de courant partout sur le territoire des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

En fin d’avant-midi, samedi, la Ville de Victoriaville a fait savoir qu’environ 1500 abonnés n’avaient pas encore recouvré l’électricité alors qu’en soirée, vendredi, quelque 3000 clients ont pu être rebranchés.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
florent Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
florent
Invité
florent

les arbre deviennent dangereux par grand ve mais si on veut en couper ubn prévenir laville refusemais si on est promoteur ou un grand constructeur on peut raser de grands terrains sansproblèmes , si on est un ti-cul et quo coupe un arbre pour entretenir notre boisé cest 30$ damendetout le monde est égal mais il y en a qui sont pluségal que dautres