Le Cactus réclame deux lanceurs de premier plan

Le Cactus réclame deux lanceurs de premier plan
Vincent Ruel (Photo : tirée de Facebook)

La priorité du directeur général du Cactus de Victoriaville était de sélectionner des lanceurs de qualité, ce qu’il a réussi à faire au premier tour du repêchage de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Avec ses deux premières sélections, les troisième et huitième choix au total, il a mis la main sur le lanceur gaucher Vincent Ruel et le droitier Olivier Mailloux, respectivement des Diamants de Québec et des Alouettes de Charlesbourg.

Ruel a été nommé le joueur le plus utile des dernières séries dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Il a remporté ses huit décisions pour aider les siens à rafler le championnat. Son brio lui a également permis un séjour avec les Capitales de Québec.

Il tentera de demeurer avec les Capitales la saison prochaine, mais si l’expérience professionnelle ne s’avère pas concluante, il se rapportera vraisemblablement au Cactus de Victoriaville.

«Nous étions très au fait de la situation, mais quand un joueur de cette trempe est disponible, tu te dois de le réclamer. C’est un lanceur qui te donne la chance de gagner à chacun de ses départs», a fait valoir Jonathan Camiré.

Le DG du Cactus a également été fort élogieux envers Olivier Mailloux, un imposant artilleur droitier. «Nous avons suivi notre plan de match. Nos deux premiers joueurs choisis figuraient dans notre top 3. Mailloux est un lanceur de puissance. Tous les rapports obtenus étaient fort favorables. Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur ces deux lanceurs de premier plan.»

Ne bénéficiant pas de choix au second tour de la séance de sélection, Camiré a repêché en troisième ronde le voltigeur John Loschiavo, de la formation de Saint-Eustache. «Dans son cas, c’est un pari que nous prenons. J’ignore quels sont ses plans. Par contre, j’ai été étonné de voir un joueur de sa qualité encore disponible à ce moment», a souligné le directeur général du Cactus.

Avec ses deux dernières sélections, en quatrième ronde et au cinquième et dernier tour, il a choisi le lanceur droitier Zakary Gignac et l’artilleur gaucher Samuel Blier, respectivement des équipes de Gatineau et Granby.

Ces deux lanceurs viendront assurer une certaine profondeur au monticule, notamment à la suite de la retraite du vétéran Moises Pena. Blier, un Victoriavillois d’origine, devrait se battre pour un poste. «Un gaucher peut toujours brouiller les cartes et rendre de précieux services», a laissé entendre Camiré.

Considérant la qualité de ses joueurs de position, le DG a donc misé sur des lanceurs au cours du repêchage. Outre Pena, il a fait savoir que seul le vétéran Jean-Luc Desormeaux avait signifié qu’il ne serait pas de retour avec l’équipe la saison prochaine.

Il est plutôt rare que Camiré ne soit pas actif durant la séance de sélection. Dans les faits, le DG a encore entretenu de nombreux pourparlers, mais ceux-ci ne se sont pas concrétisés. «Il y a encore certains dossiers sur le feu. Il reste que d’ici la présentation de l’assemblée générale annuelle du circuit, en janvier, il est peu probable que ça bouge. Les discussions reprennent généralement à l’AGA», a-t-il conclu.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des