William Gravel : un jeune prodige de la chanson?

William Gravel : un jeune prodige de la chanson?
Les deux premières chansons de William Gravel, «2 minutes» et «Montréal», se retrouveront sur son projet d'album. (Photo : gracieuseté)

Les deux premiers vidéoclips du jeune auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste de 16 ans, William Gravel, suscitent passablement d’intérêt sur sa chaîne YouTube qui regroupe 1800 abonnés.

Lancé en juillet dernier et tourné dans différents secteurs de Saint-Ferdinand, dont le lac William, son premier clip «2 minutes» compte plus de 10 000 vues alors que sa chanson intitulée «Montréal», mise en ligne en début d’octobre seulement, a été vue plus de 4300 fois.

Les deux clips, qui ont tout simplement été tournés à partir d’un téléphone, donnent un résultat surprenant alors que l’enregistrement audio a été réalisé au Studio Momemtum à Drummondville.

Sa composition «2 minutes» lui a d’ailleurs valu de rafler le prix du groupe Les Trois Accords lors de la finale régionale de Secondaire en spectacle et de se produire sur la scène de Loto-Québec lors du Festival de la Poutine de Drummondville en août dernier. Également, il était de Rockstar junior à Saint-Pierre-Baptiste, où il a remporté le prix de la Commission scolaire des Bois-Francs.

Le jeune homme de Plessisville complète sa cinquième année du secondaire à la polyvalente La Samare. Il est inscrit à l’option musique de son école depuis la troisième année du secondaire. Il n’a jamais suivi de cours privés en musique alors que c’est son père, Jean-François Gravel, qui évolue dans le groupe The Rafters, une formation de blues, qui l’a initié à la batterie alors qu’il n’avait que 3 ans. Peu à peu, il s’est également mis à jouer de la guitare, du piano, de la basse et du ukulélé en plus de se mettre à chanter.

Son style s’apparente à du pop-folk. L’artiste américain de 27 ans, Charlie Puth, qui s’est d’abord fait connaître sur YouTube, est une grande source d’inspiration pour William qui adore aussi Kaïn, une formation qui se démarque au Québec.

Le multi-instrumentiste est doté d’une oreille absolue qui lui permet d’associer à n’importe quel son une note de musique sans référence auditive, ce qui fait de lui qu’il a une mémoire sonore très développée. Il affirme d’ailleurs que cela l’aide beaucoup dans sa musique.

Quand il a lancé sa page YouTube, c’était d’abord pour s’amuser. «Je me filmais jouant à des jeux vidéo. Puis, je me suis reconverti en musique», explique William. Un de ses clips, qui consistait à créer une chanson à partir des tweets de McFly, un vidéaste humoriste français, a décroché 39 000 vues.

William s’est également produit durant l’été lors de la Fête de la musique à Lourdes de même qu’à l’occasion des jeudis en musique et en chanson à Plessisville et Saint-Ferdinand.

Il rêve maintenant de produire son premier album. «Je souhaite écrire assez de chansons afin de pouvoir le sortir en 2020. Tout va dépendre du pic d’inspiration. Mes deux premières chansons, «2 minutes» et «Montréal», en feront assurément partie. J’aimerais ensuite faire un gros show pour ce lancement d’album, peut-être même ici à la polyvalente», explique William qui désire également se produire plus souvent dans la région au cours des prochains mois.

Pour en savoir davantage sur William Gravel, il est possible de le suivre sur sa chaîne YouTube à l’adresse https://www.youtube.com/channel/UCcCsJaTTPLXr8mFWr4phYUw.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des