La Corporation du développement durable a le vent dans les voiles

Communiqué
La Corporation du développement durable a le vent dans les voiles
(Photo : gracieuseté)

La Corporation du développement durable («CDD») tenait mercredi son assemblée générale annuelle.

Des efforts qui portent fruit

Le conseil d’administration et la permanence de la CDD ont déployé beaucoup d’efforts au cours des dernières années afin de concrétiser la mission de la corporation. «Plus que jamais, la CDD voit sa mission se déployer et sent qu’elle joue un rôle important au sein de la collectivité. Les derniers développements témoignent du rôle de catalyseur que peut jouer la CDD afin de faciliter la prise en charge d’enjeux de développement durable dans le milieu», affirme son président, Christian Héon.

En collaboration étroite avec de nombreux partenaires, la CDD a élargi son offre de services cette année avec deux nouveaux projets. En avril dernier, la CDD et le Mouvement Desjardins lançaient le projet Économie circulaire Arthabaska-Érable, une initiative de développement économique qui consiste à créer des opportunités d’affaires à partir de l’économie circulaire, et ce, en étroite collaboration avec dix partenaires régionaux. Tout récemment, la CDD a obtenu le mandat du Fonds Écoleader pour le Centre-du-Québec. Reposant sur un réseau de 18 agents présents dans chacune des régions du Québec et sur une enveloppe de financement de 18,5 M $, le Fonds Écoleader a pour objectif de faciliter le passage à l’action des PME vers des pratiques écoresponsables et l’adoption de technologies propres.

Au cours de la dernière année, la CDD a poursuivi sa collaboration avec ses partenaires de la première heure, soit la SADC Arthabaska-Érable, la Ville de Victoriaville et la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR). Ainsi, la CDD a collaboré au déploiement de la Démarche d2 sur les territoires de la MRC d’Arthabaska et de la MRC de L’Érable et elle a contribué à la coordination du Forum développement durable de Victoriaville qui avait lieu en septembre dernier. La CDD continue également de promouvoir le Prix Normand-Maurice en développement durable lors du Panthéon de la performance de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable. Le prix 2019 a d’ailleurs été remis au Parc Marie-Victorin.

Finalement, la CDD poursuit, en collaboration avec plusieurs partenaires, le projet de la mise sur pied d’un fonds en développement durable pour la région. Se voulant une source de financement complémentaire pour des organisations, ce fonds visera à faciliter le développement et la mise en place de projets en développement durable qui n’auraient pu voir le jour autrement.

Élection d’administrateurs

Les quatre administrateurs sortants ont réitéré leur volonté de poursuivre leur engagement au sein de l’organisme et ont été réélus. Pour 2019-2020, le conseil d’administration est donc composé de : Benoît Bélanger, Christian Héon, Christine St-Pierre, Claude Charland, Daniel Sicotte, Isabelle Bédard, Jennyfer Fortier, Justine Fecteau-Fortin, Marie-Ève Desnoyers et Robert Béliveau.

Rappelons que la CDD est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de sensibiliser, mobiliser et outiller les organisations régionales afin de faciliter la prise en charge concertée d’enjeux en développement durable.

Le Fonds Écoleader est une initiative du Gouvernement du Québec, coordonnée par le Fonds d’action québécois pour le développement durable, en collaboration avec le Centre québécois de développement durable et Écotech Québec.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des