«Occupez-vous de vos affaires», lance l’ACEF

«Occupez-vous de vos affaires», lance l’ACEF
Aux extrémités, Julie Lépine et Bertrand Lambert, membres du conseil d'administration. Au centre, Ginette Charette, responsable des capsules vidéo, et Lynda Bourget, conseillère et animatrice à l'ACEF (Photo : www.lanouvelle.net)

L’ACEF des Bois-Francs, l’organisme d’éducation populaire et de défense des droits des consommateurs, vient de mettre sur pied un tout nouvel atelier appelé «Occupez-vous de vos affaires!»

Cet atelier, l’ACEF pourra le proposer gratuitement sur tout le territoire des MRC d’Arthabaska et de L’Érable grâce aux contributions financières de l’Office de la protection du consommateur du Québec et de la Caisse Desjardins.

«Il est devenu indispensable de sensibiliser les gens à s’occuper de leurs affaires. On constate régulièrement une méconnaissance des gens en lien avec les finances personnelles», a fait savoir Lynda Bourget, conseillère et animatrice à l’ACEF.

Avec l’atelier «Occupez-vous de vos affaires!», l’ACEF abordera différents thèmes, des revenus gouvernementaux à la fraude en passant par les trucs budgets, la consommation et les télécommunications.

Lynda Bourget, conseillère et animatrice à l’ACEF (Photo www.lanouvelle.net)

«Cet atelier vise à informer, notamment sur les cartes de crédit avec lesquelles on paie de plus en plus, ce qui commence à être un fléau. Les gens s’endettent, car il est tellement facile de dépenser et de ne plus voir où on en est», a fait valoir Mme Bourget.

L’ACEF souhaite aussi faire prendre conscience aux consommateurs de leur pouvoir de négociations, en matière d’assurances et de câblodistribution, par exemple. «Ce sont des choses qui se négocient chaque année. Il vaut la peine de prendre deux ou trois heures pour le faire, ce qui peut nous permettre d’économiser des centaines de dollars. On le sait, mais on ne le fait pas», a souligné la conseillère.

Avec ce nouvel atelier, l’organisme désire améliorer les connaissances des gens, leurs conditions de vie aussi et leur permettre de développer le réflexe de s’informer. «Ils seront ainsi mieux outillés pour défendre leurs droits et faire de meilleurs choix», a confié Lynda Bourget.

Des capsules vidéo

L’ACEF prépare une série de capsules vidéo dont elle se servira dans ses ateliers. On en a confié la responsabilité à Ginette Charette.

Ginette Charrette a expliqué le contenu des capsules vidéo. (www.lanouvelle.net)

Outre une vidéo promotionnelle pour faire connaître l’ACEF et ses services, une douzaine de petites capsules d’une durée d’une à trois minutes seront produites. «Elles s’intitulent : «Savez-vous que?» Elles fourniront de l’information avec des images et un punch. On traitera différents sujets, comme les cartes de crédit, la fraude, les contrats Internet, les échanges et remboursements du temps des Fêtes, la vente itinérante, la politique d’exactitude des prix et autres», a énoncé Ginette Charette.

Les capsules, qui dureront trois minutes, aborderont des sujets plus difficiles à cerner en peu de temps. «C’est le cas pour les conseils en alimentation, les garanties et les contrats cellulaires, a-t-elle exemplifié. Nous allons essayer de rendre cela le plus clair possible et le plus agréable à regarder.»

Ces capsules se retrouveront aussi sur le site Web de l’ACEF et sur sa page Facebook.

Un appel aux groupes

L’ACEF se déplacera partout sur le territoire pour proposer son atelier aux groupes de cinq personnes et plus. «On l’adapte aux différents types de clientèle, comme les organismes communautaires, les résidences pour aînés, les maisons de jeunes», a signifié Lynda Bourget.
Déjà l’ACEF a quelques rendez-vous à son agenda, dont un avec la Maison des femmes.

Et puis, le 21 novembre, l’organisme présentera l’atelier à ses membres à 13 h 30. «S’il reste de la place, on pourra intégrer la population, mais on prévoit déjà en tenir un pour les non-membres», a précisé Mme Bourget estimant la durée des rencontres à environ deux heures.

À propos de l’ACEF des Bois-Francs

Informer, éduquer et outiller, voilà trois mots qui résument bien la mission de l’organisme. «Nous intervenons dans les domaines du budget, de l’endettement et de la consommation de biens et services. Nous avons comme objectifs d’améliorer les conditions de vie des gens, de favoriser leur prise en charge et leur autonomie financière, de prévenir le surendettement, d’informer les consommateurs sur leurs droits et obligations, de revendiquer des politiques justes et équitables et de développer chez les gens un regard critique vis-à-vis la société de consommation», a explicité Mme Bourget.

L’ACEF des Bois-Francs propose ses services à tous, peu importe les revenus.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des