Le Titan poursuit sur ses succès de l’an dernier

Le Titan poursuit sur ses succès de l’an dernier
Guillaume St-Denis (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Certains diront que la saison est encore jeune, mais après une douzaine de rencontres, le Titan de Princeville a déjà signé dix victoires dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Un échantillon qui commence à être relativement significatif du potentiel de l’équipe de répéter les succès de l’an dernier, où elle a réussi à soulever la coupe Napa.

Avec le retour de plus d’une douzaine de vétérans de la saison dernière, l’entraîneur-chef Guillaume St-Denis s’attendait à ce que le groupe soit uni et qu’il soit en mesure de connaître du succès, et ce, rapidement. C’est ce qui se produit.

Non seulement les vétérans répondent aux attentes, mais les recrues contribuent et, en l’absence de réguliers, les autres joueurs prennent la relève. Le dernier week-end en témoigne. Le Titan a ajouté deux victoires à sa fiche, défaisant les puissants Braves de Valleyfield 5 à 2 avant de prendre la mesure des Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon au compte de 6 à 2.

Qu’est-ce qui pourrait bien freiner le Titan? Selon St-Denis, seules les blessures pourraient ralentir les ardeurs de sa troupe, un impondérable dans le sport. L’entraîneur jouit d’une profondeur enviable, sans compter que certains de ses protégés affichent une polyvalence plutôt rare, pouvant évoluer autant en attaque qu’à la ligne bleue.

C’est le cas, entre autres, d’Anthony Ferron. Le défenseur a récemment été transformé en attaquant en raison du surplus de joueurs à la ligne bleue. «Il se débrouille franchement bien en attaque, a souligné le pilote du Titan. Il distribue les mises en échec et il exploite sa vitesse.»

Joakim Paradis et Adam Gaudreau peuvent également être utilisés à toutes les positions. Paradis a notamment été employé comme défenseur lors des derniers matchs en raison de l’absence de Jérémy Michaud, rappelé par les Tigres de Victoriaville au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Si les Matthew Newbury, Alex Plamondon et William Bergeron s’avèrent les plus productifs de la formation, St-Denis insiste pour dire que tout le monde arrive à contribuer aux succès de l’équipe et que tous les joueurs acceptent leur rôle.

L’entraîneur a notamment vanté le rendement d’Antoine McMahon, un joueur dans l’ombre, mais qui a su se faire valoir lorsqu’il en a eu la chance. Il effectue notamment du bon boulot en infériorité numérique. Nicholas Beauvilliers s’est aussi attiré les éloges de son entraîneur. Après une période d’adaptation à son retour du camp d’entraînement des Voltigeurs de Drummondville, où il a subi la déception d’être retranché, il a su s’imposer.

En plus d’occuper le premier rang de la LHJAAAQ et le neuvième échelon du classement canadien, le Titan est brillant sur les unités spéciales. Il est le meilleur du circuit, autant en supériorité numérique (36,17%) qu’en infériorité numérique (91,7%). St-Denis ne peut qu’espérer que ses protégés poursuivent dans cette veine.

Le Titan disputera son prochain match, vendredi (18 octobre), contre le Collège Français à Longueuil. Deux jours plus tard, il rendra visite aux Prédateurs, à Saint-Gabriel-de-Brandon.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des