Les Belles Bettes font du théâtre

Les Belles Bettes font du théâtre
La troupe les Belles Bettes (Photo : www.lanouvelle.net)

Cela fait une année que le groupe de théâtre du Centre communautaire d’Arthabaska, les Belles Bettes, se prépare pour l’unique représentation de la comédie «Pas de pitié pour le docteur!».

Celle-ci aura lieu, le dimanche 20 octobre à 14 h, au pavillon du mont Arthabaska à Victoriaville. Initialement, la pièce devait être présentée le printemps dernier, mais des contraintes ont nécessité son report. C’est donc dire que les comédiens sont prêts et ont bien hâte de monter sur scène et montrer tout le travail accompli avec leur metteur en scène et guide dans ce projet : Christian Croteau.

On pourra voir Serge Bernatchez, Danielle Charpentier, Danielle Gauthier, Danielle Pelletier, Julie-Ève Proulx, Chantale Raiche et Bruno Wauthy (et Christian Croteau aussi) incarner les différents personnages de ce texte signé Marie-Thérèse Quinton.

Un beau défi pour la troupe avec beaucoup de textes à apprendre, d’action et une scénographie compliquée. «Au départ, nous voulions un décor minimaliste, mais puisqu’une partie se passe à l’extérieur et une autre à l’intérieur, nous y allons avec un vrai décor», explique Christian Croteau.

Même s’ils n’auront qu’une seule occasion de présenter la pièce devant public, toute la préparation et les rencontres du jeudi matin apportent beaucoup de plaisir aux comédiens qui sont à parfaire leur jeu.

Pour répondre aux besoins de la troupe qui se fait appeler les Belles Bettes, l’auteure a même autorisé l’adaptation de certains rôles. «En même temps, ça nous permet d’actualiser la pièce qui a été écrite il y a une quinzaine d’années», indique Christian.

«Pas de pitié pour le docteur!» raconte l’histoire de ce médecin, parachuté en région contre son gré qui est toutefois accueilli à bras ouverts. Certains voudront profiter de la situation et plusieurs quiproquos sont à prévoir.

En répétition

La troupe a pris le temps de lire plusieurs pièces avant d’arrêter son choix sur celle-là, qui a toutes les caractéristiques espérées.

Si l’an dernier les comédiens avaient opté pour des extraits de pièces, cette fois ils étaient unanimes à présenter une pièce au complet, pour vivre l’expérience entière. «Une pièce bien écrite, vivante et avec es réflexions», expliquent-ils.

Les billets pour cette représentation sont disponibles en prévente au coût de 10 $ auprès des comédiens ainsi qu’au Centre communautaire d’Arthabaska. À la porte, le 20 octobre, ils se vendront 12 $.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des