Alexis Lafrenière se charge de Victoriaville

Alexis Lafrenière se charge de Victoriaville
Alexis Lafrenière et Félix Paré (Photo : Denis Morin)

Pour une deuxième fois en autant d’occasions, les Tigres de Victoriaville ont tenté de freiner la bande d’Alexis Lafrenière. Cependant, le futur premier choix du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) a pris les choses en main en produisant quatre points, ce qui a permis aux Rimouskois de l’emporter au compte de 4 à 2.

Auteur d’un début de rencontre plutôt hasardeux, les Tigres ont vu l’Océanic frapper les premiers. La recrue de 16 ans Zachary Bolduc s’est de nouveau fait plaisir en inscrivant un but lors d’un avantage numérique. Moins de deux minutes plus tard, Alexis Lafrenière a inscrit son 7e but de la saison pour doubler l’avance des siens. Au lieu d’abattre les Félins, ce but a semblé secouer les Victoriavillois. Profitant d’un long avantage numérique, Alexander Peresunko a saisi un retour de lancer pour inscrire son tout premier but dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Dès le début du second engagement, Olivier Mathieu s’est lui aussi permis d’ouvrir son compteur de buts cette saison en inscrivant son premier de la saison. Les deux équipes ont par la suite disputé âprement le reste de l’engagement, sans toutefois trouver le fond du filet. Déjà auteur d’un but et une passe au premier engagement, Lafrenière a pris les choses en main en ajoutant un but et une passe afin de porter la marque à 4 à 2 en faveur des Rimouskois. Malgré un avantage numérique en fin de rencontre, les Victoriavillois n’ont pu acheter de buts et ils ont dû s’avouer vaincus par la marque de 4 à 2.

«Nous n’avons pas été bons en désavantage numérique. Nous avons fait des erreurs qui ont donné des buts directs à nos adversaires. Je pense que nous avons travaillé fort après leur deuxième but. Nous n’avons pas abandonné. Nous avons manqué d’excellentes chances. Nous avons également disputé une excellente deuxième période, mais leur troisième but nous a coupé les jambes», a raconté l’entraîneur-chef des Tigres Louis Robitaille.

Privé du défenseur Vincent Sévigny, lui qui purgeait le premier de quatre matchs de suspension, la brigade défensive victoriavilloise a fait du mieux qu’elle le pouvait afin de contenir la puissante force de frappe de Lafrenière et sa bande. «Nous n’avions pas le dernier changement, donc ça devient difficile. Ça doit donc se faire par un comité. Il faut être engagé dans le système de jeu et faire les petits détails. Alexis a connu un bon match, mais nous lui avons rendu la vie facile lorsqu’il évoluait en avantage numérique en raison de nos erreurs. Quand tu regardes l’ensemble de la deuxième période, nous jouions bien en unité de cinq, ce qui nous a permis d’être très solides.»

À l’issue de la dernière partie contre cette même bande rimouskoise, Robitaille avait annoncé qu’il distribuerait au mérite le temps de jeu en avantage numérique. Certains habitués comme Mikhail Abramov ou encore Egor Serdyuk ont notamment été moins utilisés en avantage numérique tandis que d’autres joueurs ont d’occasions supplémentaires. Cette approche a finalement permis aux Félins d’inscrire deux buts en cinq occasions avec l’avantage d’un homme «L’avantage numérique a été très bon. Il nous a permis de revenir dans le match. Jusqu’à la toute fin, lorsque nous avons retiré notre gardien de but, nous avons eu de bonnes chances de marquer. Nous nous devons de récompenser les joueurs qui travaillent fort à cinq contre cinq. Nous allons continuer à faire ça. Les avantages numériques sont des moments cruciaux dans les rencontres.»

Côté-Cazenave sur la bonne voie

Après un début de saison couci-couça, le gardien Tristan Côté-Cazenave tend à se replacer, lui qui offre une chance à son équipe de l’emporter chaque fois qu’il se retrouve devant le filet. Il l’a encore prouvé ce soir avec une performance de 42 arrêts sur 46 tirs. Il présente une moyenne de buts accordés de 3,00 et un pourcentage d’arrêts de 90% depuis le début de la saison. «Tristan n’était pas satisfait de son début de saison, que ce soit concernant ses chiffres ou certains des buts accordés. C’est cependant un gardien de caractère avec du vécu dans la ligue. Il nous donne une chance de gagner tous les soirs. Il joue du hockey inspirant pour ses coéquipiers. Le fait que Tristan reprenne confiance va aider notre jeune brigade défensive.»

Du côté de l’Océanic, Colten Ellis a fermé la porte à 25 fois en 27 occasions.

Notes en rafale

– En neuf parties cette saison, Alexis Lafrenière se retrouve véritablement dans une classe à part avec une récolte de 23 points en seulement neuf rencontres.

– Le but d’Olivier Mathieu était son premier depuis son spectaculaire but vainqueur en prolongation lors du septième match de la série contre les Foreurs de Val-d’Or l’an dernier. Parions qu’une bonne tonne de pression vient de s’enlever de sur ses épaules. Même son de cloche pour l’Ukrainien Alexander Peresunko qui a trouvé le fond du filet pour la première fois dans la LHJMQ.

– Egor Serdyuk a effectué son retour au jeu ce soir, lui qui a soigné une blessure au bas du corps lors de la dernière semaine. Il a cependant été blanchi pour la première fois de la saison. Il a terminé la rencontre avec une fiche de -1, deux tirs et une pénalité qui a permis à l’Océanic de marquer en début de troisième période.

Les Tigres reprendront maintenant l’action dimanche après-midi du côté du Centre Vidéotron face aux Remparts de Québec. La rencontre s’amorcera à compter de 15 h.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des