Les candidats répondent aux questions des jeunes de la poly

Les candidats répondent aux questions des jeunes de la poly
Cinq des huit candidats dans Mégantic-L'Érable ont participé à l'événement politique organisé par la polyvalente La Samare à Plessisville. (Photo : www.lanouvelle.net)

Cinq des huit candidats aux élections fédérales du comté de Mégantic-L’Érable ont participé à l’événement politique organisé par les jeunes du 4e secondaire de la polyvalente La Samare de Plessisville et de l’enseignant Hugo Lamontagne.

Les candidats Luc Berthold du Parti conservateur du Canada, Isabelle Grégoire du Parti libéral du Canada, Nicole Charette du Parti vert du Canada, Marie-Claude Lauzier du Parti populaire du Canada et Priscilla Corbeil du Bloc québécois ont tour à tour répondu aux questions des jeunes qui ont notamment porté sur l’avortement et les droits des minorités sexuelles, les changements climatiques, la production laitière, la dette publique et la pénurie de main-d’œuvre.

Le candidat Luc Berthold est certes celui qui a reçu le plus d’applaudissements pour ses explications concernant la façon d’abaisser la dette publique du Canada sans pénaliser la classe moyenne et les jeunes familles. La candidate Marie-Claude Lauzier a de son côté soulevé quelques murmures dans l’auditorium pour sa position contre la gestion de l’offre en invitant notamment les agriculteurs à délaisser la production laitière et à se tourner vers la culture de fruits et légumes.

Guillaume Boissonneault et Mathis Fillion, deux élèves en 4e secondaire, ont bien voulu commenter brièvement la prestation des candidats. Guillaume dit avoir bien aimé la franchise du candidat conservateur et la façon dont il a su livrer son message. Même son de cloche pour Mathis ajoutant avoir constaté qu’il connaissait bien son sujet. Celui-ci dit également avoir apprécié la prestation de la candidate du Parti vert qui voulait mettre des actions en place et qui croyait en ce qu’elle disait.

L’enseignant Hugo Lamontagne était ravi du déroulement de l’activité qui a duré à peine un peu plus d’une heure et devant quelque 200 jeunes. «Notre but était de les intéresser à la politique et de les sensibiliser à l’importance de la participation citoyenne. D’ailleurs, ils se prêteront à une simulation de vote le vendredi 18 octobre», de terminer M. Lamontagne en remerciant les candidats d’avoir donné l’occasion aux jeunes de poser leurs questions.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des