Immigration : le gouvernement québécois investit dans la région

Communiqué
Immigration : le gouvernement québécois investit dans la région
Le ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI), Simon Jolin-Barrette (Photo : www.lanouvelle.net)

Le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), Simon Jolin-Barrette, accompagné du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries, de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, André Lamontagne, du whip en chef du gouvernement et député d’Arthabaska, Eric Lefebvre, du député de Drummond–Bois-Francs et leader parlementaire adjoint du gouvernement, Sébastien Schneeberger, a profité de son passage à Victoriaville pour faire d’importantes annonces en matière d’immigration. Ainsi, le Ministère multiplie par six ses effectifs dans la région du Centre-du-Québec.

Un déploiement sans précédent du MIFI dans les régions du Québec et une bonification des services aux entreprises ont été annoncés le 28 août dernier par le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration en compagnie du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), Jean Boulet. Ces nouvelles mesures représentent un investissement majeur de 8,3 M $ du MIFI.

Les nouveaux employés du MIFI s’installeront dans les bureaux de Services Québec et les centres locaux d’emploi. Leur travail s’exercera en complémentarité avec celui des employés du MTESS.

Déploiement du MIFI dans le Centre-du-Québec

Trois nouveaux points de services ouvriront à Drummondville, à Victoriaville et à Bécancour et s’ajouteront au bureau de Drummondville pour totaliser quatre antennes dans le Centre-du-Québec. Ils s’intégreront aux bureaux de Services Québec afin de mieux répondre aux besoins des entreprises et de la région.

Déploiement de ressources humaines

Afin d’assurer une présence suffisante dans le Centre-du-Québec et de mieux servir les différents partenaires, cinq employés s’ajouteront à la ressource déjà en poste pour un total de six représentants du Ministère sur le territoire. Le personnel du MIFI se voit ainsi multiplié par six.

Bonification des services aux entreprises en immigration

Pour assurer les nouveaux services aux entreprises, le Ministère a créé le nouveau poste de conseiller en immigration régionale. Ces conseillers offriront des services personnalisés et de proximité aux entreprises. Leur nouveau mandat consistera notamment à :

informer les entreprises et les accompagner dans les différents programmes existants d’immigration permanente ou temporaire et les aides financières disponibles;

traiter les demandes des entreprises directement en région;

guider les employeurs qui souhaitent utiliser le « Portail employeurs » disponible sur la plateforme Arrima;

soutenir les agents d’aide à l’intégration pour accompagner les personnes immigrantes.

Aide financière dans le cadre du programme Mobilisation-Diversité

Le ministre Simon Jolin-Barrette est également heureux d’annoncer un investissement majeur de plus de 230 000 $ en 2019-2020 qui permettra à la MRC de L’Érable ainsi qu’à la MRC de Nicolet-Yamaska de mettre sur pied des projets structurants visant à faciliter l’intégration des personnes immigrantes et à favoriser leur établissement durable.

Ces sommes sont octroyées dans le cadre du programme Mobilisation-Diversité. Elles s’inscrivent dans les engagements pris par le gouvernement du Québec pour faciliter l’accueil et l’intégration en français des personnes immigrantes dans toutes les régions du Québec.

 

MRC Montant accordé
MRC Nicolet-Yamaska 116 614 $
MRC de l’Érable 114 750 $
Total 231 364 $

 

«Ce grand déploiement des effectifs du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration ainsi que cette bonification de services aux entreprises s’inscrivent dans la continuité logique des réformes que nous avons mises en place ces derniers mois. En s’assurant d’être plus présent dans toutes les régions du Québec et en devenant une référence régionale forte, le Ministère réaffirme son leadership en matière de sélection, de francisation et d’intégration. Nous allons travailler en complémentarité avec le MTESS pour soutenir les entreprises et le dynamisme économique dans le Centre-du-Québec», a fait valoir le ministre Simon Jolin-Barrette.

«J’ai annoncé plusieurs moyens déployés pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et l’immigration est une des pistes de solutions. L’arrivée de ces nouveaux conseillers en immigration régionale s’inscrit en complémentarité avec les services déjà offerts par les conseillers aux entreprises de mon ministère, présents dans les bureaux de Services Québec et les centres locaux d’emploi. Avec cette annonce, on vient faciliter l’accès aux services gouvernementaux, en plus de contribuer à l’accueil et à l’intégration des personnes immigrantes dans le Centre-du-Québec. La rareté de la main-d’œuvre est un enjeu de société et il faut travailler ensemble pour trouver des solutions adaptées aux réalités de toutes les régions», a ajouté le ministre Jean Boulet.

«Je salue l’arrivée de ces nouveaux conseillers en immigration régionale dans le Centre-du-Québec. Ce déploiement du MIFI dans la région facilitera l’accès aux services gouvernementaux en matière d’immigration, en plus de contribuer à l’accueil et à l’intégration des personnes immigrantes. La rareté de la main-d’œuvre est un enjeu de société et il est de notre devoir de travailler ensemble afin de trouver des solutions adaptées aux réalités de toutes les régions», a renchéri le ministre André Lamontagne.

Pour le député Eric Lefebvre, «ce déploiement dans le Centre-du-Québec démontre que le gouvernement est sérieux dans sa volonté de régionaliser l’immigration. La région du Centre-du-Québec pourra dorénavant compter sur les ressources nécessaires pour lui permettre de répondre à ses besoins en matière d’immigration».

Enfin, pour le député Sébastien Schneeberger, «un accueil renouvelé et mieux encadré des immigrants favorisera le dynamisme local. Toute notre collectivité, nouveaux arrivants inclus, doit pouvoir contribuer à assurer la relève dans une très large gamme de métiers et de professions. Le MIFI répond ainsi à un besoin régional important et historique».

 

 

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Patrick Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Patrick
Invité
Patrick

C’est bien beau tout ça, mais si de l’autre bord on limite le nombre de personnes (CSQ) (même si autorisé par IRCC) par année à rentrer au Québec .

On sera pas plus avancé et la pénurie va encore être un problème dans 5 , 10 ans et +.