Les Tigres brisent la glace

Par Matthew Vachon
Les Tigres brisent la glace
(Photo : Denis Morin)

Pour la première fois de la saison, les Tigres de Victoriaville ont gouté à la victoire lors de leur dernière semaine d’activités. Tout n’est pas encore parfait, mais ces deux gains permettent aux protégés de Louis Robitaille de tenir leur bâton moins serré.

De passage à Baie-Comeau pour une visite éclair, les Félins ont signé une victoire convaincante de 6 à 2 face au Drakkar. De retour à Victoriaville pour leur match du vendredi soir, les Tigres ont largement dominé les Olympiques de Gatineau dans la colonne des tirs au but (48 à 20), mais une solide performance du gardien Rémi Poirier a fait en sorte que les Félins l’ont emporté «seulement» 2 à 1. Pour leur match en rose contre l’Océanic de Rimouski, dimanche, les Tigres ont connu des ennuis en attaque, ce qui a pavé la voie à un gain de 4 à 1 des Rimouskois.

Malgré ce dernier revers, Robitaille tenait un bilan positif de la dernière semaine. «Je dirais que nous avons connu une très bonne semaine. Nous avons travaillé très fort dans les deux premiers matchs. Dimanche après-midi, nous n’avons pas travaillé offensivement. Je ne sais pas si nous y croyons ou non, mais les deux buts rapides en première période nous ont possiblement coupé les jambes. Au-delà du pointage, je trouvais que nous jouions un bon match. C’était une rencontre avec peu de rythme.»

À l’issue de la rencontre contre l’Océanic, où ses protégés n’ont pas été en mesure de produire un seul but en dix occasions en avantage numérique, le pilote a notamment servi une mise en garde aux joueurs qui évoluent en pareille situation. «Je crois qu’ils (les joueurs de l’Océanic) ont eu plus de tirs en désavantage numérique que nous avec l’avantage d’un homme. Les gars ne travaillaient pas et ils ne voulaient pas payer le prix. Ce sont nos meilleurs joueurs et nous avons besoin d’eux pour générer de l’attaque. Jouer en avantage numérique est un privilège. C’est dommage, car il y a des gars qui travaillent fort et qui ne jouent pas dans cette situation. C’est eux qui souffrent. Ce sera à moi de mettre ceux qui le méritent dans cette situation», a fait valoir Robitaille.

Egor Serdyuk bientôt de retour?

Lors des trois rencontres de la semaine, les Félins ont dû se débrouiller sans les services de leur meilleur marqueur Egor Serdyuk. Blessé au bas du corps, l’espoir des Flyers a dû se rendre à Philadelphie afin de consulter les médecins de l’équipe étant donné que sa blessure est survenue lors de leur camp d’entraînement. Les Tigres ont opté pour une approche prudente dans son cas, mais le Russe ne serait pas touché trop sérieusement. «Nous évoluons ça au jour le jour, mais ça s’en vient bien. Sa guérison va dans le bon sens. Nous ne voulons pas précipiter les choses. Nous allons voir comment il se sent à l’entraînement cette semaine.» En quatre parties cette saison, Serdyuk compte six buts et une passe.

Début d’une éreintante séquence

Les Félins reprendront l’action vendredi soir du côté de Rimouski face à l’Océanic. Ils se rendront ensuite dimanche au Centre Vidéotron pour se mesurer aux Remparts de Québec. Dès le lendemain, les Tigres disputeront exceptionnellement une partie un lundi après-midi dans le cadre de l’Action de grâce. Le duel se tiendra à Sherbrooke, contre le Phoenix. Ils seront finalement en action le mercredi 16 octobre face aux Olympiques de Gatineau. Cette folle séquence de six parties en neuf jours se terminera avec un programme double face aux Voltigeurs de Drummondville, soit les 18 et 20 octobre.

Si le retour au jeu de Serdyuk est prévu prochainement, les Tigres pourraient cependant être privés d’un autre élément important pour une certaine période. Ayant effectué une mise en échec à la tête de l’attaquant rimouskois Zachary Bolduc, le défenseur Vincent Sévigny pourrait bien être suspendu par la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des