Faux départs, une première série signée par Jean-Philippe Baril Guérard

Faux départs, une première série signée par Jean-Philippe Baril Guérard
La première série de fiction de Jean-Philippe Baril Guérard, mettant en vedette Catherine Brunet et Antoine Pilon, sera en ligne sur ICI Tou.tv à compter du 9 octobre. (Photo : gracieuseté)

Originaire de Plessisville, l’auteur à succès Jean-Philippe Baril Guérard signe sa toute première série de fiction Faux départs mettant en vedette Antoine Pilon et Catherine Brunet qui sera disponible en ligne sur ICI Tou.tv dès le 9 octobre.

Cette comédie dramatique anti-romantique tourne autour de deux personnages attachants et «puckés», Ugo et Carla. Lui s’est juré de ne plus jamais faire confiance à une fille. Elle n’a jamais voulu se laisser distraire par les gars. Mais voilà : ils s’attirent. Et ça va mal finir.

La maison de productions Passez Go est fière de présenter cette toute première œuvre de fiction du Plessisvillois. Derrière la caméra, la réalisatrice Marie-Claude Blouin retrouve avec bonheur deux comédiens de la distribution Le Chalet, une autre production phare de la boîte montréalaise.

Le principal intéressé a évidemment eu le privilège de visionner le contenu avant sa sortie. «La réalisatrice a fait un travail remarquable au niveau visuel et a très bien dirigé les comédiens. Le résultat vient bonifier ce que j’avais écrit. C’est une série très chaude», de raconter Jean-Philippe qui a travaillé sur ce projet pendant deux ans et demi.

Il dit s’être notamment inspiré de la série américaine «You’re the Worst» qui réinventait bien la comédie. «La mienne est cependant devenue un peu plus sombre parce que j’ai voulu aborder différents thèmes comme la performance et la santé mentale entre autres.»

La série propose huit épisodes de 10 à 15 minutes chacun, soit la durée d’un film. Notons que le reste de la distribution se compose de Vincent Graton, Catherine Chabot, Sarah Laurendeau, Martin-David Peters,

Geneviève Rochette, Anthony Therrien, Nora Guerch et Orphée Ladouceur-Nguyen.

L’auteur de 31 ans, qui habite Montréal, travaille présentement sur un film qui s’intitule «La singularité est proche. «Nous sommes cependant encore loin d’une production». Il est également à l’écriture d’un prochain roman qui sortira l’an prochain.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des