À quoi s’attendre des anciens Tigres dans la LNH cette saison?

À quoi s’attendre des anciens Tigres dans la LNH cette saison?
Phillip danault (Photo : Canadiens de Montréal)

Alors que 73 anciens de la Ligue de hockey junior majeur du Québec amorcent la saison 2019-2020 dans la Ligue nationale de hockey (LNH), six anciens joueurs des Tigres évolueront dans la meilleure ligue au monde.

De ce nombre, certains tenteront de s’implanter pour de bons dans la LNH, d’autres voudront continuer sur leur lancée et quelques-uns voudront se reprendre après une dernière saison en dents de scie.

Samuel Blais, ailier gauche, Blues de St-Louis

Lors des dernières séries éliminatoires, le natif de Montmagny s’est révélé dans la route qui a mené les Blues à leur première conquête de la coupe Stanley. Après avoir partagé son temps entre la LNH et la LAH, Blais semble cette fois installé pour de bon dans le vestiaire de St-Louis. Le patineur de 23 ans a amorcé la campagne au sein de la deuxième unité en compagnie de Ryan O’Reilly et de David Perron. Les aspects physique et offensif sur lesquels Blais mise lui permettront d’occuper un rôle similaire que lors des dernières séries. Les Blues, quant à eux, sont bien outillés pour tenter de défendre leur couronne. À condition que leur gardien Jordan Binnington puisse répéter ses exploits de la dernière saison.

Maxime Comtois, ailier gauche, Ducks d’Anaheim

Après avoir causé la surprise en amorçant la campagne dans la LNH l’an dernier (dix parties), Maxime Comtois est de retour à Anaheim et cette fois, ça devrait être pour de bon. L’ancien attaquant des Tigres devrait même amorcer la saison sur la première unité en compagnie de la vedette Ryan Getzlaf et de Troy Terry. À ses premiers pas, Comtois avait connu beaucoup de succès et cette année devrait ne pas être différente. Comtois a un style de jeu idéal pour jouer dans la LNH. Il sera en mesure de produire offensivement tout en ayant ce qu’il faut pour remplir des missions défensives. Comtois sera un rouage important de la relance des Ducks, eux qui amorce un virage jeunesse.

Phillip Danault, centre, Canadiens de Montréal

La saison 2018-2019 du Victoriavillois a très certainement été la meilleure de sa carrière jusqu’ici. Auteur de 53 points et considéré pour l’obtention du trophée Frank J. Selke (meilleur attaquant défensif), Danault a occupé une place de choix au sein de l’effectif de l’entraîneur-chef Claude Julien. Il amorcera la présente campagne au sein de la première unité des Canadiens en compagnie de Tomas Tatar et de Brendan Gallagher, poste qu’il a occupé l’an dernier. Il évoluera également en avantage numérique et en désavantage numérique. Lors du dernier match préparatoire du Canadien, Danault a passé près de 23 minutes sur la patinoire, étant l’attaquant le plus utilisé de l’équipe. L’ancien des Tigres sera un rouage très important du CH une fois de plus. Le Canadien devrait lutter pour une place en séries cette saison.

Jason Demers, défenseur, Coyotes de l’Arizona

La dernière campagne de Demers n’a certainement pas été des plus aisées. En plus de voir les Coyotes rater les séries de justesse, Demers a dû s’absenter pour un total de 45 rencontres. Lors de ses 35 parties d’utilisation, Demers a amassé huit points en plus de passer une vingtaine de minutes par partie sur la patinoire. Pour amorcer la prochaine campagne, Demers a été inséré sur le premier duo défensif de l’équipe en compagnie du capitaine Olivier Ekman-Larsson. L’arrière de 31 ans devrait occuper un rôle à caractère défensif au sein de la brigade de l’Arizona.

Yanni Gourde, centre, Lightning de Tampa Bay

Après avoir dominé d’un bout à l’autre la saison régulière, le Lightning s’est complètement effondré lors des séries, subissant une élimination entre quatre petites parties face aux Blue Jackets de Columbus. La formation de la Floride tentera de connaître autant de succès en saison régulière, mais cette fois d’éviter la catastrophe éliminatoire. L’objectif demeure de remporter la coupe Stanley encore cette année. De son côté, Gourde devrait se promener entre le deuxième et le troisième trio de l’entraîneur-chef John Cooper. Gourde, qui peut aussi bien jouer à l’aile qu’au centre, pilotera la troisième unité en compagnie de Carter Verhaghe et de Mathieu Joseph pour amorcer l’année. Réputé pour ses qualités offensives, le patineur de Saint-Narcisse, après des saisons de 64 et 48 points, devrait offrir une production avoisinant les 50 points encore une fois.

Ross Johnston, ailier gauche, Islanders de New York

La plupart du temps attitré à la galerie de presse l’an dernier (17 parties disputées), Johnston a une fois de plus fait l’équipe cette année. Le natif de l’Île-du-Prince-Édouard tentera donc de forcer la main de l’entraîneur-chef Barry Trotz afin d’être inséré plus souvent dans la formation. Johnston retrouvera cependant encore une fois la galerie de presse à l’amorce cette saison. S’il est inséré dans l’alignement partant, Johnston occupera le rôle d’agitateur au sein de la quatrième unité. Les Islanders tenteront pour leur part de construire sur les succès obtenus l’an dernier. Leur hermétisme défensif (ils ont présenté la meilleure défensive) leur avait permis de se rendre jusqu’au deuxième tour des séries.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des