Isabelle Grégoire, candidate libérale dans Mégantic-L’Érable

Claudia Fortier
Isabelle Grégoire, candidate libérale dans Mégantic-L’Érable
La candidate libérale Isabelle Grégoire travaille comme infirmière auxiliaire au CHSLD Saint-Alexandre à Thetford Mines. (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Le Parti libéral du Canada (PLC) aura une candidate en vue des prochaines élections dans le comté de Mégantic-L’Érable. Il s’agit de la Thetfordoise Isabelle Grégoire.

Âgée de 37 ans et native de Courcelles, la candidate libérale a fait ses études au Centre de formation professionnelle Le Tremplin et travaille à Thetford Mines comme infirmière auxiliaire depuis 2002.

«J’ai toujours aimé la politique et je suivais ce qui se passait. Je me disais qu’un jour j’en ferais, mais je n’avais pas mis de date sur le projet et je ne savais pas si ce serait au provincial ou au fédéral. Je voyais que M. Berthold était seul et je trouvais cela dommage, alors je me suis dit, je me lance! Je veux rendre service aux gens, ce que je fais depuis longtemps pour mon travail, mais maintenant à un autre niveau», a expliqué Isabelle Grégoire en entrevue avec le Courrier Frontenac.

L’une des raisons qui l’ont décidé à aller de l’avant est qu’elle avait l’impression d’être dans le bon comté et avec le bon parti. Elle souligne que ses valeurs sont très près de celles du PLC, donc il allait de soi qu’elle choisisse ce parti.

Mère monoparentale de deux enfants de trois et quatre ans, elle se sent interpellée par le programme du parti qui met l’accent sur la classe moyenne et qui a mis en place des mesures afin d’aider les jeunes familles. «Il y a d’autres raisons qui m’ont fait choisir le PLC, mais le fait d’aider la classe moyenne, ça me parle beaucoup.»

Localement, il y a plusieurs dossiers ayant un impact sur la vie des gens qu’elle aimerait toucher. Cependant, elle ne veut pas s’avancer à promettre des choses sans les connaître davantage. «Les gens s’attendent à ce que je prenne position sur certains dossiers. Toutefois, je ne veux pas faire des promesses puis décevoir les électeurs et dire que je ne connaissais pas assez les sujets. Puisque je n’étais pas dans la vie politique, je connais les enjeux de l’extérieur comme le commun des mortels. Maintenant, je dois apprendre à les connaître de l’intérieur», a affirmé Mme Grégoire.

S’il n’y a pas d’imprévu de dernière minute, la candidate libérale devrait être présente aux débats organisés dans la région.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des