Les chrétiens encouragés à prendre soin de leur «Maison commune»

Communiqué
Les chrétiens encouragés à prendre soin de leur «Maison commune»
L'évêque de Nicolet, Mgr André Gazaille (Photo : gracieuseté)

Le 12 septembre dernier, le conseil Église et Société de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) a publié une déclaration intitulée Prenons soin de notre Maison commune. Cet outil de réflexion sur des enjeux vitaux pour tous les humains, particulièrement les plus vulnérables, était lancé à l’approche de la journée mondiale de mobilisation pour le climat du 27 septembre et des élections fédérales canadiennes du 21 octobre.

Mgr André Gazaille désire joindre sa voix à celles des autres évêques du Québec afin d’encourager des choix et des actions guidés par notre souci pour la sauvegarde de notre Maison commune, selon l’expression du pape François dans son encyclique Laudato Si’ (Loué sois-tu). Ainsi, le diocèse de Nicolet met de l’avant quelques invitations aux baptisés et aux communautés chrétiennes pour avancer dans cette voie.

Dans un premier temps, les membres du comité Alonvert – le comité du diocèse de Nicolet pour l’écologie intégrale et la sauvegarde de notre maison commune – s’uniront aux évènements de la région, dans le cadre de la mobilisation mondiale pour le climat du 27 septembre. Les personnes du diocèse qui ont à cœur de veiller sur la création sont encouragées à y prendre part pacifiquement, avec d’autres membres de leur communauté chrétienne, ce que feront Mgr André Gazaille et d’autres responsables pastoraux. On invite aussi les responsables de nos églises à faire sonner les cloches, le 27 septembre, à 13 h, pendant que les marches seront en branle, notamment à Drummondville et à Victoriaville.

Par ailleurs, la déclaration Prenons soin de notre Maison commune a été envoyée à toutes les paroisses afin qu’elle soit diffusée le plus largement possible dans les communautés chrétiennes. Le service diocésain de Présence au monde suggère qu’une attention particulière lui soit accordée (par exemple en en faisant la lecture ou en l’affichant à l’écran), lors de la messe dominicale du 29 septembre. Dimanche marquera en effet l’ouverture du Mois missionnaire extraordinaire décrété dans l’Église universelle par le pape François, tandis que le mois pour la sauvegarde de la Création s’achève le 4 octobre, en la fête de saint François d’Assise. «C’est un moment tout indiqué pour se questionner sur notre implication dans le monde, comme baptisés et envoyés auprès de nos frères et de nos sœurs», indique Sylvie Gagné, responsable du service diocésain Présence au monde.

Enfin, comme cette réflexion se situe à l’approche de l’exercice démocratique qui appelle les électrices et les électeurs du Canada aux urnes, on ne saurait trop encourager les chrétiennes et les chrétiens à exercer ce devoir avec espérance, compassion et discernement. «Le conseil Église et Société, au nom de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, invite toutes les chrétiennes et tous les chrétiens à étudier attentivement les propositions qui leur sont faites par les candidates et les candidats en lice, en les passant au crible des idéaux de l’Évangile et de l’enseignement social de l’Église. Il revient à chaque personne de discerner, par l’analyse et la prière, comment exprimer son souci de mieux vivre ensemble au sein de notre Maison commune», souligne la déclaration.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des