SE : un spectacle personnel, au singulier ou au pluriel

SE : un spectacle personnel, au singulier ou au pluriel
Éric Mercier et Suzanne Lainesse,, un duo de chansons à s'offrir le 9 novembre. (Photo : www.lanouvelle.net)

Suzanne Lainesse et Éric Mercier sont à préparer un spectacle. Un premier duo en chansons qui permettra d’aborder différents sujets.

Ils ont déjà collaboré à différents projets artistiques et s’étaient dit qu’ils devraient faire un spectacle ensemble. Ce sera chose faite le 9 novembre alors qu’ils proposent «SE, personnel au singulier ou au pluriel», à 20 h 30, au Cabaret Guy-Aubert du Carré 150 de Victoriaville.

Une belle soirée en perspective où des thèmes en «SE» seront abordés. Se parler, se prendre, s’aimer, se quitter et se trouver sont donc au programme du spectacle que Suzanne et Éric (SE, leurs initiales) élaborent activement. En fait, ils ont choisi des chansons qui traitent des liens qu’on a avec les autres.

Pour Éric, il s’agira d’une belle occasion de présenter des chansons plus intimes. On l’a entendu lors de différents événements et avec Sortie 210. Mais c’est davantage le «crooner» qui était sur scène à ce moment-là. Éric chante depuis longtemps, mais depuis peu, il suit des cours de chant avec Marie-Claire Séguin. Il a développé sa voix et veut montrer un autre univers. «Il n’est jamais trop tard pour se lancer dans une démarche artistique», explique-t-il.

Donc pour cette soirée, Éric y va de coups de cœur, de chansons à textes qu’il offrira tantôt seul ou accompagné de Suzanne. Même chose pour elle qui présentera plusieurs de ses compositions (tirés de ses deux albums alors qu’un troisième est en préparation). Ensemble, ils interpréteront aussi quelques chansons, dont «Je pars à l’autre bout du monde».

C’est Jean-Luc Éthier qui accompagnera le duo au piano et Suzanne, en plus de chanter, jouera également de la guitare acoustique, électrique et du ukulélé. La mise en scène, sobre, sera assurée par Éric.

Les deux viennent se compléter dans tout ce processus, chacun apportant ses forces. Par exemple, Suzanne aide dans la structure et Éric apporte son brin de folie.

Une soirée et une cause

Le duo a décidé de se joindre à une cause pour ce spectacle, même s’il ne s’agit pas d’un spectacle-bénéfice en tant que tel. Ainsi, ils ont choisi de remettre leur cachet et les profits de la soirée à la Fondation communautaire Arthabaska, une nouvelle fondation réunissant 25 organismes communautaires et dont le slogan est : Unis pour les gens d’ici.

Les billets, au coût de 29.50 $ sont en vente au Carré 150 et sur le site Internet et les deux chanteurs aimeraient bien que le cabaret soit plein pour la soirée qui sera, comme ils espèrent, 90 minutes de beauté.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des