Un grand marché à ciel ouvert depuis 20 ans!

Un grand marché à ciel ouvert depuis 20 ans!
Tous prêts pour une 20e édition! (Photo : www.lanouvelle.net)

«C’est le plus grand marché à ciel ouvert», a lancé Sandra Vigneux, la directrice générale de la Balade gourmande, cet événement tenu au cours de deux week-ends et qui célèbrera ses 20 ans les 5, 6, 12 et 13 octobre.

L’édition 2019 regroupe plus d’une centaine d’exposants, dont 37 producteurs, proposant plus de 200 produits.

En plus du marché des produits régionaux au mont Arthabaska, les quelque 30 000 visiteurs attendus pourront aussi faire une halte dans six mini-marchés à Warwick, Princeville, Sainte-Sophie-d’Halifax. Kingsey Falls, Chesterville et Ham-Nord.

Sandra Vigneux, la directrice générale de la Balade gourmande (Photo www.lanouvelle.net)

Le site Internet de la Balade gourmande au www.baladegourmande.ca présente tous les détails des trajets. «Peu de changements y ont été apportés cette année à la suite du vent de changement de l’an dernier où l’on avait apporté certaines modifications. Cette année, on a raccourci le trajet jaune dans la MRC de L’Érable et ramené certains producteurs au Pavillon Arthabaska», a fait savoir Sandra Vigneux.

Les responsables de chacun des mini-marchés ont fait preuve, de leur côté, d’une grande créativité afin d’accueillir dans leurs espaces un plus grand nombre de producteurs. En nouveautés, l’organisation de la Balade gourmande a remplacé sa carte Avantages par le Passeport BG que le détenteur peut utiliser sans restriction chez les producteurs et exposants.

Le concours On sort en campagne a jusqu’ici permis à deux familles ou groupes de vivre une journée chez un producteur. Un troisième groupe vivra bientôt les vendanges au vignoble Les Côtes du Gavet à Tingwick, lieu choisi d’ailleurs pour la conférence de presse. «Lors de ces journées, il est beau de voir le savoir se transmettre et voir aussi la passion des producteurs avec les gens», a souligné la DG de la Balade gourmande.

L’application mobile Ondago permet de consulter tous les parcours, ce qui permet à l’organisation d’imprimer moins de dépliants. La Balade gourmande améliore aussi son affichage et sa signalisation avec l’installation notamment de plus de 65 oriflammes.

Des commentaires

Martin Garneau, président du conseil d’administration (Photo www.lanouvelle.net)

«Je suis emballé par les circuits et les producteurs qui s’y retrouvent. On manquera sûrement de temps pour tous les visiter. Les visiteurs devront revenir. En ce 20e anniversaire, je vous souhaite une balade joyeuse et heureuse, une occasion en or de découvrir les producteurs et de les faire découvrir en en parlant», a indiqué le président de la Balade gourmande, Martin Garneau.

Le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, pour sa part, a fait valoir que les producteurs locaux, en plus de contribuer au développement économique, sont un «symbole de grande fierté» dans la population. «La Balade gourmande constitue une vitrine pour rayonner partout dans l’ensemble du territoire», a-t-il exprimé, tout en invitant les gens à visiter en grand nombre les producteurs et artisans, non seulement lors de deux fins de semaine, mais tout au long de l’année.

De  son côté, le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, s’est réjoui de l’ajout de trois exposants de la MRC de Drummond. «Cela démontre la croissance de l’événement et de l’appréciation des gens. C’est impressionnant de voir comment la Balade a grandi avec les années. Elle met en valeur les produits du terroir et le savoir-faire des gens d’ici», a-t-il signalé, ajoutant qu’aujourd’hui, le culinaire se veut une expérience. «Les gens aiment bien manger et vont au restaurant pour vivre une expérience», a-t-il précisé.

À l’avant, les députés de Richmond-Arthabaska et de Drummond-Bois-Francs, Alain Rayes et Sébastien Schneeberger, et les préfets des MRC d’Arthabaska et de L’Érable, Alain St-Pierre et Sylvain Labrecque (Photo www.lanouvelle.net)Le préfet Alain St-Pierre, quant à lui, a souligné la fierté pour la MRC de se joindre à pareil événement. «Et si on célèbre les 20 ans de la Balade gourmande cette année, c’est qu’il y a de nombreux bénévoles derrière», a-t-il mentionné.

Et pour le président de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région et maire de Victoriaville, André Bellavance, la pérennité de la Balade témoigne bien que «les gens ont pris ça à cœur». «Il y a 20 ans, des gens ont songé à marier les côtés économique, alimentaire, touristique, ce qui a aussi permis de faire découvrir les beautés de notre région», a-t-il indiqué tout en précisant que les visiteurs prennent goût à la Balade Gourmande puisqu’ils y reviennent.

Quelques chiffres

L’an dernier, la Balade gourmande a attiré 29 500 visiteurs uniques. Cette année, la directrice générale Sandra Vigneux souhaite franchir le cap des 30 000. En 2018, les retombées pour les producteurs et artisans ont atteint 1,6 million de dollars.

«Cela n’inclut pas les retombées secondaires, comme l’essence, la restauration, l’hébergement. Ce qui signifie que ce sont deux week-ends très lucratifs pour nos régions», a fait valoir Mme Vigneux.

La clientèle de la Balade gourmande provient à 60% de la région alors que 40% des visiteurs arrivent de l’extérieur. L’organisation souhaite en arriver à inverser cette tendance.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des