Pronostics LHJMQ : Alexis Lafrenière encore le plus utile

Par Matthew Vachon
Pronostics LHJMQ : Alexis Lafrenière encore le plus utile
Alexis Lafrenière (Photo : Denis Morin)

Depuis son arrivée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Alexis Lafrenière fait le délice des amateurs de hockey junior. Joueur par excellence de la Ligue canadienne de hockey (LCH) et de la LHJMQ, le prodige de l’Océanic de Rimouski devrait à nouveau répéter ses exploits cette année. Voici les pronostics du www.lanouvelle.net.

Joueur le plus utile : Alexis Lafrenière, Océanic de Rimouski

Si l’Océanic obtient sa part de succès cette année, ce sera en très grande partie grâce à la présence du potentiel prochain premier choix du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH). L’an dernier, le natif de Saint-Eustache a été, avec Jimmy Huntington et Charles-Olivier D’Astous, la base des succès de l’Océanic. Huntington et D’Astous maintenant partis, Lafrenière aura encore plus de responsabilités sur ses épaules afin de guider la troupe du Bas-Saint-Laurent vers une autre bonne saison.

Autres candidats : Samuel Poulin (Phoenix de Sherbrooke)

Meilleur pointeur : Alexis Lafrenière, Océanic de Rimouski

Bien qu’il devrait rater une partie de la saison régulière en raison de sa participation au Championnat du monde junior des moins de 20 ans, Lafrenière devrait cette fois mettre la main sur le titre de meilleur pointeur de la LHJMQ. Avec ses 105 points l’an dernier, il avait terminé à six points de Peter Abbandonato. Lafrenière pourrait atteindre les 50 buts et les 120 points cette année.

Autres candidats : Jakob Pelletier (Wildcats de Moncton) et Samuel Poulin (Phoenix de Sherbrooke)

Meilleur défenseur : Jordan Spence, Wildcats de Moncton

À sa première saison dans la LHJMQ, Spence s’est installé comme quart-arrière de la relance offensive chez les Wildcats, amassant 49 points en 68 parties. Maintenant espoir des Kings de Los Angeles évoluant au sein d’une des équipes favorites dans l’Est, Spence pourrait exploser sur le plan offensif cette saison. Le talent lui sort par les oreilles et il sera la pierre angulaire de la défensive, surtout en ce qui concerne la relance. La recrue de l’année en 2018-2019 pourrait possiblement devenir le défenseur de l’année un an plus tard.

Autres candidats : Justin Barron (Mooseheads de Halfiax) et Justin Bergeron (Huskies de Rouyn-Noranda)

Meilleur gardien : Tristan Côté-Cazenave, Tigres de Victoriaville

Malgré une blessure à la main qui lui a fait rater un mois d’activités, le gardien Tristan Côté-Cazenave a été l’un des cinq  meilleurs gardiens de la LHJMQ au sein d’une équipe de milieu de peloton. Sans ses prouesses, il aurait été difficile d’imaginer les Tigres connaître autant de succès. Chez les portiers qui ont obtenu plus de 40 départs, le cerbère des Tigres a présenté le second meilleur pourcentage d’arrêts (92%). Seul Samuel Harvey des Huskies a fait mieux (92,6%). Côté-Cazenave devrait maintenant poursuivre sa progression. Il donnera une chance aux Tigres de l’emporter chaque fois qu’il saute dans la mêlée. Le fait de voir Fabio Iacobo prendre plus de départs pourrait également aider Côté-Cazenave à être mieux reposé et plus efficace chaque fois qu’il saute dans la mêlée. Cette recette avait bien servi Harvey l’an dernier.

Autres candidats : Colten Ellis (Océanic de Rimouski) et Alexis Gravel (Mooseheads de Halifax)

Meilleur espoir professionnel : Alexis Lafrenière, Océanic de Rimouski

Pas de surprise ici alors que Lafrenière en est à son année d’admissibilité au repêchage de la LNH. S’il semble impossible de voir quelqu’un d’autre que Lafrenière rafler ce titre, il y a quand même de très beaux espoirs de premier plan dans la LHJMQ cette année. Les Saguenéens de Chicoutimi et les Cataractes en ont deux chacun avec Hendrix Lapierre et Théo Rochette ainsi que Mavrik Bourque et Vasili Ponomaryov respectivement. Les défenseurs Jérémie Villeneuve (Sea Dogs de Saint John) et Justin Barron sont également de très beaux espoirs à leur position.

Autres candidats : Hendrix Lapierre (Saguenéens de Chicoutimi) et Justin Barron (Mooseheads de Halifax)

Recrue de l’année : Vasili Ponomaryov, Cataractes de Shawinigan

Le directeur général Martin Mondou pourrait bien avoir cogné un coup de circuit en attirant le talentueux Ponomaryov à Shawinigan. Attaquant débordant de talent, Ponomaryov devrait être jumelé à l’excellent Mavrik Bourque. Cela devrait donc permettre aux Cataractes de compter sur un fulgurant duo offensif qui amassera sa part de points. Les Européens ont souvent remporté le titre de recrue de l’année dans la LHJMQ et Ponomaryov devrait faire en sorte que ça se produise à nouveau cette année.

Autres candidats : Joshua Roy (Sea Dogs de Saint John) et Justin Robidas (Foreurs de Val-d’Or)

Entraîneur de l’année : Stéphane Julien, Phoenix de Sherbrooke

Pour la seconde fois de son histoire, le Phoenix se retrouve parmi les aspirants à la coupe du Président en début de saison. Julien aura la mission de diriger un groupe d’attaquants très talentueux avec comme meneur le talentueux Samuel Poulin. Si l’entraîneur sherbrookois parvient à trouver les bonnes combinaisons et stratégies pour faire fonctionner ce groupe, le Phoenix se retrouvera parmi les meilleures formations de l’Ouest et de la LHJMQ au grand complet.

Julien a obtenu une prolongation de contrat d’un an avant le début de la saison, ce qui lui permettra de faire son travail la tête tranquille.

Autres candidats : John Torchetti (Wildcats de Moncton) et Yanick Jean (Saguenéens de Chicoutimi)

Directeur général de l’année : Yanick Jean, Saguenéens de Chicoutimi

Fin renard, le directeur général des Saguenéens a su mettre sur pied une talentueuse formation qui a le potentiel d’aspirer aux grands honneurs. L’attaque s’annonce dévastatrice tandis que le gardien, Alexis Shank, sera l’un des meilleurs du circuit Courteau. Jean pourrait cependant avoir du travail à faire, surtout si des joueurs comme Rafaël Harvey-Pinard (Canadiens de Montréal), Jérémy Groleau (Devils du New Jersey), Vladislav Kotkov (Sharks de San Jose) ou Artemi Knyazev (Sharks de San Jose) demeurent chez les professionnels en raison de leur statut. Si besoin il y a, Jean fera les transactions nécessaires afin de s’assurer que son équipe demeure parmi les favorites. Avec notamment trois choix de premier tour en banque, il a les outils pour être l’un des directeurs généraux les plus actifs du circuit.

Autres candidats : Jocelyn Thibault (Phoenix de Sherbrooke) et Cam Russell (Mooseheads de Halfiax)

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Guy Huot Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Guy Huot
Invité
Guy Huot

Quelle belle analyse par le talentueux Matthew!
Un gros « plus » pour La Nouvelle Union et ses lecteurs!!!