Une cinquantaine de vaches périssent dans un incendie

Une cinquantaine de vaches périssent dans un incendie
L.'embrasement était généralisé à l'arrivée des pompiers. (Photo : Gracieuseté)

Un violent incendie a détruit, dans la nuit de vendredi à samedi, un bâtiment de ferme du 1er rang à Saint-Ferdinand, faisant ainsi périr une cinquantaine de vaches laitières.

Les pompiers du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) ont été alertés vers 23 h 55. En l’absence des propriétaires, c’est un passant qui aurait donné l’alerte.

Une cinquantaine de bêtes ont péri. (Photo gracieuseté)

À l’arrivée des premiers pompiers, il n’y avait déjà plus rien à faire. «L’embrasement était généralisé sur ce bâtiment d’une dimension d’environ 200 par 400 pieds. Même que le toit s’était déjà effondré», a fait savoir le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher.

Le brasier, heureusement, ne menaçait pas de se propager à d’autres bâtiments. «C’était assez dégagé, à l’exception de silos pour engranger le grain», a précisé l’officier.

Des pompiers des casernes 13, 45, 72 et 85 sont intervenus, de même que deux sapeurs de Princeville avec un camion-citerne pour le transport d’eau. Au total, l’incendie a mobilisé quelque 30 pompiers qui ont travaillé toute la nuit à l’extinction des flammes.

Éric Boucher, directeur du SSIRÉ (Photo www.lanouvelle.net – Archives)

On a eu recours aussi à une pelle mécanique pour faciliter le travail des sapeurs. Les derniers à quitter les lieux l’ont fait vers 6 h.

En raison de la destruction, il sera bien difficile de savoir ce qui a causé le sinistre. «La cause demeurera indéterminée», a confié le directeur Éric Boucher.

Quant aux pertes, elles sont considérables. Elles pourraient s’élever, en tenant compte du bétail, des équipements et du bâtiment, à près d’un million de dollars, a évalué l’officier.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des