Légalisation du pot : un an plus tard, l’acceptation sociale augmente

Communiqué
Légalisation du pot : un an plus tard, l’acceptation sociale augmente
(Photo : Richaud Villalon – Fotolia)

Une enquête que la firme de sondage CROP a menée auprès de 1500 répondants aux quatre coins du Québec, pour le compte du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), démontre une augmentation considérable de l’appui à la légalisation du cannabis.

En mai 2017, un autre sondage CROP, avec une méthodologie similaire, démontrait un appui de 40% des Québécois à la légalisation; aujourd’hui, ce chiffre a grimpé à 55%.

«Ce qu’on a remarqué, depuis un an, c’est que l’acceptation sociale du cannabis s’est accrue. Les Québécois ont une plus grande compréhension de l’enjeu, et avec l’expérience vécue durant les derniers 11 mois, une très grande majorité appuie le système de la mise en marché au Québec qui se fait à travers une société d’État», de dire Marc Ranger, directeur québécois du SCFP.

À la question : Dans quelle mesure êtes-vous en accord avec le modèle adopté par le Québec, c’est-à-dire que c’est une société d’État qui fait la vente de cannabis? La réponse : 72% des répondants sont en total accord.

85% des répondants considèrent que le rôle de prévention et d’information est important pour la SQDC. Ce qui explique que les Québécois sont majoritairement défavorables (66%) à ce que la vente se produise dans d’autres commerces, tels des dépanneurs ou épiceries.

«Nous avons aussi sondé sur la question des produits comestibles, car récemment, le gouvernement du Québec tenait une commission parlementaire sur la réglementation entourant ces nouveaux produits qui ne sont pas si nouveaux puisque le sondage nous dit que 36% d’utilisateurs actuels en ont déjà acheté illégalement», d’ajouter M. Ranger.

La collecte du sondage s’est déroulée du 26 au 30 août 2019 auprès de 1500 répondants, dont 49% de femmes et 51% d’hommes. Les résultats finaux peuvent être consultés ici.

Comptant près de 119 300 membres au Québec, le SCFP est présent dans 11 secteurs d’activité, soit les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des