Une présumée proxénète arrêtée dans une chambre d’hôtel

Par Jean-Hugo Savard
Une présumée proxénète arrêtée dans une chambre d’hôtel
(Photo : Archives)

Les policiers de la Sûreté municipale de Thetford Mines ont été appelés à intervenir dans une chambre d’un hôtel, le mercredi 4 septembre vers 22 h, après avoir été informés d’un va-et-vient pouvant être perçu comme étant un point de rendez-vous pour des services d’escorte.

Sur place, deux femmes âgées dans la trentaine originaires de Montréal ont été rencontrées. L’une d’elles, soit Myriam Chikh, était sous le coup d’une remise en liberté à la suite d’une accusation de proxénétisme. Elle contrevenait à diverses conditions, soit de respecter un couvre-feu entre 22 h et 7 h le lendemain à sa résidence d’Anjou et de ne pas posséder un téléphone cellulaire.

À la suite de son arrestation, la femme a passé la nuit en cellule et a comparu au palais de justice de Thetford Mines le jeudi 5 septembre sous trois chefs d’accusation de bris d’engagement. Elle est demeurée détenue, puis a été transférée au Centre de détention de Québec. Elle doit revenir devant le juge aujourd’hui (vendredi) pour son enquête de remise en liberté.

L’autre femme rencontrée n’a pas été arrêtée.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des