Machinex : Québec appuie l’implantation d’un centre des technologies à Plessisville

Communiqué
Machinex : Québec appuie l’implantation d’un centre des technologies à Plessisville
(Photo : gracieuseté)

Le gouvernement du Québec et Investissement Québec attribuent des aides financières totalisant 4 891 000 $ à l’entreprise Machinex pour appuyer l’implantation, à Plessisville d’un centre des technologies destiné à la conception et à la fabrication d’équipements novateurs liés à la gestion des matières résiduelles.

Ce centre servira notamment de laboratoire afin de développer des usines de tri 4.0 qui seront ultérieurement implantées chez les clients de l’entreprise.

Ce soutien financier, accordé par l’entremise du programme Créativité Québec, du programme ESSOR et des fonds propres d’Investissement Québec, comprend une contribution financière non remboursable de 350 000 $ pour la mise en place d’une vitrine technologique ainsi que des prêts totalisant plus de 4,5 millions de dollars, dont 2,4 millions de dollars sont sans intérêt.

Le projet d’investissement, qui est évalué à plus de 7,5 millions de dollars, vise la construction d’un bâtiment, l’acquisition d’équipements spécialisés ainsi que la mise en place d’une vitrine technologique. Cette dernière a permis la démonstration d’une chaîne robotisée destinée au triage des matières résiduelles, ce qui représente une première au Canada.

Le député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, EricLefebvre, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon.

«Depuis près de cinquante ans déjà, Machinex contribue de façon considérable à la vitalité du secteur manufacturier dans le Centre‑du‑Québec ainsi qu’au dynamisme de l’industrie du recyclage à l’échelle nord‑américaine. C’est donc avec enthousiasme que nous l’appuyons dans la réalisation de cet important projet d’investissement, qui lui permettra de faire un pas de géant vers l’industrie 4.0 et d’assurer ainsi sa compétitivité dans ce secteur clé de l’économie», a fait valoir le député Lefebvre.

«Nous connaissons présentement un essor important. C’est pourquoi nous investissons dans nos usines afin d’augmenter leur capacité de production tout en les rendant plus performantes. En parallèle, en vue de demeurer à la fine pointe dans notre secteur d’activité, nous sommes à développer des technologies qui aideront nos clients en ce qui a trait à la gestion de leur centre de tri. Ces usines de tri de l’avenir seront notamment munies d’équipements de reconnaissance des matières et de robotisation utilisant l’intelligence artificielle. D’ailleurs, en guise de vitrine technologique, nous avons installé un robot trieur l’année dernière chez Sani-Éco, à Granby», a ajouté Pierre Paré, président-directeur général de Machinex.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des