Travaux de 5 millions $ : la Ville de Plessisville fait appel au FIMEAU

Travaux de 5 millions $ : la Ville de Plessisville fait appel au FIMEAU
La Ville de Plessisville fera appel au FIMEAU pour financer des travaux d'infrastructures sur une partie de l'avenue des Érables (voir photo), Saint-Alfred et une partie de l'avenue Saint-Édouard. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Ville de Plessisville a autorisé le dépôt d’une demande d’aide financière au programme FIMEAU (Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau) pour la réalisation de travaux d’infrastructures qu’elle souhaite entreprendre sur les avenues des Érables, Saint-Alfred et Saint-Édouard.

«Il s’agit de travaux importants qui nécessiteront un investissement de l’ordre de 5 millions $ pour rénover une partie de l’avenue des Érables (entre Saint-Calixte et Saint-Benoît), l’avenue Saint-Alfred et une partie de l’avenue Saint-Édouard (entre Saint-Calixte et Sainte-Marie)», a fait savoir le maire de la Ville de Plessisville, Mario Fortin.

Le maire estime que la Ville pourrait ainsi aller chercher une subvention du gouvernement provincial couvrant de 75% à 80% du coût des travaux admissibles.

«Ce sont des rues qui ont été construites il y a plusieurs années. Certains endroits n’ont pas de réseau pluvial. Sur l’avenue des Érables, par exemple, les tuyaux gèlent parce qu’ils n’ont pas été enfouis assez profonds», relate le maire.

«C’est un gros défi pour nos municipalités que de mettre à niveau leurs infrastructures qui ont été laissées à elles-mêmes durant plusieurs années. Juste pour notre municipalité, nous en avons presque pour 100 millions $. Il est faux de prétendre que c’est juste avec les taxes municipales que nous réussirons à réparer toutes nos rues. Il nous faut l’aide gouvernementale», a-t-il indiqué.

Il va sans dire que la Ville ne se lancera pas dans de tels travaux sans le soutien du FIMEAU pour assurer la réfection complète des rues visées.

En bref…

Le conseil municipal a accepté de verser une subvention de 2180 $ à la Fondation Solidarité Jeunesse dans le cadre de la campagne de sensibilisation pour les jeunes du Groupe Solidarité Jeunesse sur la récupération pour la Journée Normand Maurice qui aura lieu le samedi 26 octobre. Une subvention de 1500 $ sera aussi versée à Jeunesse sans frontière à titre de participation à la Journée Normand Maurice dans le cadre de la collecte des résidus domestiques dangereux.

La Ville a délégué le maire Mario Fortin, et les élus intéressés, au Sommet international de l’innovation en villes médianes qui aura lieu cette année du 13 au 15 novembre à Shawinigan. La Ville procédera au paiement des frais d’inscription de 425 $ par participant en plus d’assumer les frais de déplacement et dépenses afférentes. L’an dernier, l’événement avait eu lieu en France et la Ville avait été représentée par le maire, le directeur général et le commissaire au commerce.

Le maire Fortin agira également à titre de délégué au 32e colloque annuel de Rues Principales qui se tiendra à Québec le 2 octobre prochain sous le thème Impulsion : inspirer, rallier, s’organiser. Les frais d’inscription de 225 $ lui seront remboursés de même que les frais de déplacement et des dépenses afférentes.

La Ville s’est entendue avec le club de hockey senior AAA, le Metal Pless, pour l’utilisation de l’amphithéâtre Léo-Paul-Boutin pour les saisons 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022.

Le conseil municipal s’est approprié un montant de 20 700 $ du budget en cours pour le paiement des coûts d’installation d’une barrière coulissante avec contrôle intégré au garage municipal.

Les élus ont retenu la soumission d’Environnement Routier NRJ inc. pour le scellement de fissures sur chaussée pour l’année 2019 au montant de 17 907 $.

Le conseil a autorisé la vente des biens meubles excédentaires appartenant à la Ville et qui ont été accumulés au cours des dernières années. La vente aura lieu lors d’un encan silencieux qui se tiendra à l’automne 2019.

Les conseillers municipaux Martin Nadeau et Martine Allard et le directeur général Alain Desjardins siégeront sur un comité formé d’élus avec la Paroisse de Plessisville dans le but de poursuivre les actions de sécurisation du boulevard des Sucreries.

Finalement, la Ville a adopté le second projet de règlement Modifiant le Règlement numéro 1703 de zonage, visant à permettre l’implantation d’équipements récréatifs dans les cours de garderies d’enfants et l’ajout de l’usage service pétrolier dans la zone à dominance commerciale numéro 307. Elle a aussi adopté le règlement numéro 1752 Modifiant le Règlement  numéro1703 de zonage afin d’augmenter le nombre de logements permis par bâtiment dans la zone résidentielle numéro 122 et pour modifier l’article 5.11.4 relatif à l’abattage d’arbres.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des