Le Cactus a raison de Michel Simard et des Sox

Le Cactus a raison de Michel Simard et des Sox
Étienne Blanchette a frappé un circuit de deux points dans la victoire des siens. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le Cactus de Victoriaville aurait bien pu payer pour son manque d’opportunisme, mais une cinquième manche payante lui a finalement permis de soutirer un gain de 6 à 2 sur les Blue Sox de Thetford Mines, vendredi soir, devant une foule appréciable au stade Rémi-Deshaies. Les locaux ont ainsi pris les devants 1 à 0 dans la série quatre de sept qui les oppose à leurs grands rivaux de la division B45.

En deuxième manche, profitant d’une défensive adverse chancelante, le Cactus a pris les devants alors que Pierre-Olivier Marcoux a croisé le marbre sur un double de David Cyr. Marc-André Charbonneau, utilisé au champ gauche, a mal jugé la trajectoire de la frappe de Cyr.

À la manche suivante, les visiteurs ont toutefois pris les devants. À leur retour au bâton, les protégés de Marc-André Jodoin ont menacé, mais ils ont été incapables d’en profiter devant le vétéran lanceur Michel Simard.

Ce dernier a cependant goûté à la médecine de l’attaque du Cactus en cinquième manche. Les locaux ont inscrit pas moins de cinq points. Yan-Éric Tremblay en a produit deux à la suite d’un coup sûr. Il est ensuite venu marquer sur un simple de Pierre-Olivier Marcoux. Étienne Blanchette a suivi avec un long circuit de deux points dans la gauche.

De retour en défensive, René-Dave Pelchat, moins précis dans ses lancers, a vu les Blue Sox menacés. Avec un retrait, Jodoin a pris la décision de le retirer de la rencontre. Justin Kortessis, venu en relève, a donné raison à l’entraîneur. Il a terminé la manche et le match pour permettre au Cactus de prendre les commandes de cette série. Il faut préciser qu’il a été aidé par sa défensive. Pier-Olivier Dostaler a notamment réalisé un bijou défensif au deuxième coussin.

Comme c’est habituellement le cas entre ces deux rivaux, il y a eu un peu d’animosité. Marc-André Charbonneau et René-Dave Pelchat, entre autres, se sont adressé quelques mots avant que d’autres joueurs s’en mêlent.

«Ça fait partie du match. Ce sont deux équipes qui veulent gagner et qui détestent perdre», a souligné Jodoin après la rencontre, visiblement soulagé d’avoir arraché la victoire dans ce premier duel.

«Quand nous bénéficions d’un alignement complet, nous formons une équipe de premier plan. Nous l’avons démontré. Tous nos frappeurs peuvent faire la différence.»

Le deuxième match de la série sera disputé, dimanche à 18 h, à Thetford Mines. Moises Pena devrait être au monticule pour les visiteurs.

La troisième rencontre se tiendra, lundi à 14 h, au stade Rémi-Deshaies.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
claude roy Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
claude roy
Invité
claude roy

Toute une partie! On a manqué d’opportunisme à quelques occasions et admettons-le, mal couru les buts à un moment donné avec aucun retrait et une tentative de marquer qui aurait pu avoir des conséquences désastreuses sur le résultat de la partie. Mais les gars n’ont pas lâché et l’opportunité de faire mal à Simard est revenu en fin de cinquième manche. Cinq points après deux retraits contre un tel lanceur, il fallait le faire. Et quel jeux de Dostaler en fin de sixième pour mettre fin à la menace. Nos recrues ont changé la dimension de l’équipe avec leurs coups… Read more »