Tommy Luneau aura sa chance à Québec

Tommy Luneau aura sa chance à Québec
Tommy Luneau (Photo : Denis Morin)

 Tommy Luneau est passé par toute la gamme des émotions il y a une semaine. En quelques jours à peine, il a été retranché par les Tigres de Victoriaville, échangé aux Remparts de Québec et confirmé au sein de la formation dirigée par un certain Patrick Roy.

«C’était mon rêve de jouer au niveau junior majeur et de me tailler une place au sein d’une équipe, peu importe l’endroit où j’allais me retrouver. C’est un gros accomplissement. Je suis prêt à performer», a fait valoir le jeune homme de 17 ans.

Le fait de voir les Remparts transiger pour obtenir ses services rend évidemment le tout encore un petit peu plus spécial. «Les Remparts sont l’une des très belles organisations de la ligue. Ça fait du bien de se sentir désiré, d’autant plus que c’est Patrick Roy qui dirige cette équipe. C’est lui qui m’a appelé le matin, ça m’a donné une motivation supplémentaire.»

Luneau confie d’ailleurs que c’est plutôt impressionnant d’avoir à côtoyer tous les jours cet illustre membre du Temple de la renommée du hockey. «Au début, tu ne le réalises pas trop. Tu te dis en le regardant que c’est une vraie légende du hockey. Il aime les travaillants et il en est un. Il l’a démontré tout au long de sa carrière qu’il était un combattant.»

Luneau a raconté qu’il ne s’était pas vu attribuer un rôle précis par Roy. Le seul objectif qu’il a est de donner son 110% sur la patinoire chaque fois qu’il y sautera. «Il me donnera le rôle qu’il veut. Je suis là pour jouer au hockey et pour me défoncer sur la glace.»

Un visage connu parmi les coéquipiers

Au sein de l’alignement des Remparts, Luneau retrouvera un visage connu, soit celui du Plessisvillois Xavier Filion, son coéquipier chez les Estacades de Trois-Rivières l’an dernier. Filion s’est également amené à Québec par voie de transaction. «C’est plaisant de retrouver un visage connu dans son équipe au niveau junior. J’ai été son capitaine l’an dernier à Trois-Rivières. J’étais très heureux quand j’ai vu qu’il s’en venait à Québec lui aussi», a souligné ce choix de 6e tour des Tigres en 2018.

Une jeune équipe, mais avec de belles promesses

Depuis qu’ils ont atteint la finale de la coupe du Président en 2015, les Remparts ont été incapables de franchir la première ronde des séries éliminatoires. L’équipe a donc tourné en rond passablement au cours des dernières années. Les choses sont cependant en train de changer alors que Patrick Roy, de retour en poste depuis l’an dernier, est en train de forger une troupe plutôt prometteuse. Roy et son équipe ont notamment mis le grappin sur les prometteurs attaquants Nathan Gaucher, Jacob Melanson et James Malatesta lors du dernier repêchage. La venue de Malatesta, qui avait quitté le camp d’entraînement des Diables rouges pour conserver son admissibilité pour les rangs collégiaux avant de retourner à Québec, est d’ailleurs un véritable coup de circuit. Le natif de Kirkland était perçu comme le 11e meilleur espoir de la dernière cuvée, mais la menace des collèges américains l’avait fait glisser jusqu’en 7e ronde, moment où les Remparts ont décidé de prendre une chance avec lui. «Nous avons une très jeune équipe. Dans les prochaines années, nous allons avoir une très bonne formation. Je pense aussi que nous serons très bons cette année. Nous allons avoir de beaux défis et nous allons performer.»

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des