Sept entreprises au Rallye de l’emploi à Princeville

Sept entreprises au Rallye de l’emploi à Princeville
Un 1er Rallye de l'emploi à Princeville le samedi 26 octobre prochain. De gauche à droite : Josée Bédard (Predimach), Gilles Lamontagne (Tôle Inox), Danièle Marois (Bureau de Services Québec de Plessisville), Laurier Chagnon (DEP), Rosalie Longpré et Serge Caron (Commonwealth Plywood), Kassandra Luneau-De Serre (Vetoquinol), Gilles Fortier (maire de Princeville), Nathalie Desjardins (Développement économique Érable), Brigitte Roberge (Metodex) et Danis Beauvillier (DEP). (Photo : gracieuseté)

Sept entreprises ont confirmé leur participation au 1er Rallye de l’emploi organisé par Développement économique Princeville. Il s’agit de Predimach, Lacal, Tôle Inox, Metodex, Commonwealth Plywood, Natart Juvenile et Vetoquinol. L’événement, qui s’adresse aux chercheurs d’emplois, se tiendra le samedi 26 octobre prochain.

Les entreprises ont jusqu’au 13 septembre prochain pour confirmer leur intérêt à ouvrir leurs portes pour ces visites organisées. À noter qu’il n’y a aucuns frais d’inscription, puisque tous les coûts liés à la promotion du Rallye de l’emploi sont assumés par DEP.

Le maire de Princeville, Gilles Fortier, s’est dit heureux de cette initiative qui a été créée dans le but de soutenir le secteur manufacturier qui est aux prises avec un grand besoin de main-d’œuvre, et ce, dans plusieurs sphères d’activité. M. Fortier a d’ailleurs rappelé qu’on dénombre 56 industries qui procurent de l’emploi à plus de 2500 personnes sur le territoire de la Ville. «Nous croyons que ce projet pourra les aider à recruter davantage de personnel.»

En faire plus

DEP s’est donné comme mission en début d’année d’en faire davantage afin de promouvoir le marché de l’emploi sur le territoire de Princeville compte tenu du manque de main-d’œuvre, d’où l’idée d’organiser cette journée durant laquelle les entreprises participantes ouvriront simultanément leurs portes aux chercheurs d’emplois.

Ces dernières ont plusieurs postes à combler, qu’il s’agisse de machinistes, journaliers, ferblantiers, dessinateurs, électromécaniciens, estimateurs, opérateurs de scie, chargés de projet, estimateurs, superviseurs de chantier, soudeurs-monteurs, manœuvres et opérateurs de presse plieuse pour ne nommer que ceux-ci.

«Cet événement représentera certes une belle opportunité pour les entreprises manufacturières de recruter de la main-d’œuvre, mais se voudra également une occasion de démontrer leur dynamisme et leur savoir-faire aux gens qui connaissent peu ou pas du tout leurs opérations», a expliqué le président de DEP, Laurier Chagnon. «Nous espérons que notre événement puisse combler 30% de leurs besoins», a-t-il d’ailleurs précisé.

Chez Tôle Inox par exemple, le propriétaire de l’usine, Gilles Lamontagne, a des attentes pour son entreprise qui se spécialise dans la conception et la fabrication d’équipement en acier inoxydable. Fondée il y a 23 ans, l’entreprise compte actuellement 17 employés et en aurait besoin de quatre à cinq de plus pour assurer sa croissance. Parmi les postes à combler, il y celui de ferblantier qui se veut des plus rares. «Bien souvent, nous devons nous-mêmes le former sur place», a-t-il indiqué.

Rien de mieux que de voir sur place

«Sur papier, une offre d’emploi peut convaincre certains chercheurs de postuler. Mais, quoi de mieux que de leur permettre de voir de leurs propres yeux les installations d’une usine, l’ambiance de travail qui y règne et même de connaître les principales tâches liées aux postes offerts», de poursuivre M. Chagnon.

Le président de DEP mentionne également que les dirigeants d’entreprises profiteront ainsi d’une méthode bien plus dynamique que la traditionnelle entrevue pour faire connaissance avec un candidat ou une candidate.

Il est important de préciser que la formule du Rallye de l’emploi est malléable et qu’elle se prête à la réalité et aux ressources de chaque entreprise manufacturière. «La présence de quelques membres du personnel ou de la direction peut être suffisante pour expliquer aux gens les opérations courantes de l’entreprise et chaque entreprise est libre d’organiser son activité portes ouvertes en avant-midi ou en après-midi», a aussi fait savoir M. Chagnon.

Les chercheurs d’emploi pourront bientôt s’inscrire

Une fois la période d’inscription conclue pour les entreprises, ce sera au tour des chercheurs d’emploi d’être invités à participer au Rallye de l’emploi. En effet, la période d’inscription sera lancée le 18 septembre et elle se poursuivra jusqu’au 18 octobre prochain. Le tout se fera gratuitement en ligne au www.rallyeemploi.ca.

«Les gens trouveront alors sur le site les principaux renseignements en lien avec chaque entreprise participante. Au moment de remplir le formulaire d’inscription, ils pourront même y joindre leur curriculum vitae s’ils le désirent pour mieux se positionner auprès des entreprises», a indiqué Danis Beauvillier, membre du conseil d’administration de DEP.

Au total, c’est un budget d’environ 7000 $ qui sera consacré à la promotion du Rallye de l’emploi sans oublier la participation du Bureau de Services Québec de Plessisville (rattaché au CLE de Victoriaville) et de Développement économique de L’Érable.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des