Avis d’ébullition : entre 4000 et 5000 bâtiments touchés

Avis d’ébullition : entre 4000 et 5000 bâtiments touchés
Le secteur touché comprend entre 4000 et 5000 bâtiments. (Photo : Gracieuseté)

L’avis d’ébullition, lancé en début de soirée, vendredi, par la Ville de Victoriaville pour le secteur Arthabaska, touche un territoire comprenant entre 4000 et 5000 bâtiments.

Cet avis d’ébullition, la Ville l’a lancé vers 18 h 30 après avoir reçu du ministère de l’Environnement un rapport d’analyse d’échantillons d’eau provenant du puits Arthabaska.

Ces analyses ont démontré la présence de coliformes fécaux ou de bactéries Escherichia coli dans l’eau du réseau de distribution du secteur Arthabaska. La contamination de l’eau par ces bactéries signifie qu’elle peut aussi contenir des microorganismes dangereux pour la santé. Les symptômes les plus fréquents sont les vomissements, les diarrhées et les maux de ventre.

Mais selon les informations obtenues samedi matin par la Ville de Victoriaville auprès de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, aucun patient, jusqu’à lors, du moins, ne s’était présenté à l’hôpital en lien avec la présence situation.

Dès la réception du rapport du ministère de l’Environnement, différentes mesures ont été mises en place pour aviser la population rapidement, soit l’envoi d’un appel automatisé, la distribution d’un avis écrit dans les nouveaux secteurs non desservis par l’automate d’appel, un avis aux médias, la mise à jour du site Internet victoriaville.ca, la publication sur les médias sociaux et la mise à jour des panneaux lumineux.

Par ailleurs, l’implication des bénévoles du SIUCQ MRC d’Arthabaska, des pompiers, du personnel du Service des travaux publics et de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) a été nécessaire pour aviser rapidement la population concernée et les principaux consommateurs d’eau dans le secteur, tel que l’Hotel-Dieu d’Arthabaska, les résidences pour personnes âgées, les garderies et les commerces (restaurants, traiteurs, épicerie, etc.).

Les résidents du secteur visé par l’avis d’ébullition n’ayant pas reçu l’appel peuvent s’inscrire en transmettant un courriel (info@victoriaville.ca) en indiquant leur adresse civique et leur numéro de téléphone.

La Ville collabore actuellement avec le ministère de l’Environnement en procédant à des analyses d’eau.

La Ville assurera une mise à jour en début de semaine, dès la réception des résultats de l’échantillonnage. Les autorités travaillent à réduire l’impact sur la population et remercient les résidents pour leur précieuse collaboration.

 

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Phil Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Phil
Invité
Phil

D’où provient cette contamination, origine animale? Quand est il des pesticides glyphosates et autres? Sont-ils testés régulièrement?