Devenir meilleur chaque jour au cœur des objectifs chez les Vulkins

Photo de Matthew Vachon
Par Matthew Vachon
Devenir meilleur chaque jour au cœur des objectifs chez les Vulkins
Stéphane Rivard en est à son troisième camp à la barre des Vulkins du Cégep de Victoriaville. (Photo : www.lanouvelle.net)

Au cœur de son troisième camp à la barre des Vulkins du Cégep de Victoriaville, l’entraîneur-chef Stéphane Rivard est bien en scelle et il espère voir son équipe progresser de jour en jour au cours de la prochaine saison.

«Notre philosophie, c’est d’être meilleur tous les jours. Ça fait trois ans que nous devenons meilleurs dans tous les aspects. Nous sommes au meilleur niveau où nous pouvons l’être en ce moment. L’an prochain, notre équipe sera encore améliorée», a fait valoir celui qui est avec les Vulkins depuis six ans.

Parmi les choses qui ont changé de la bonne façon, Rivard est d’avis que la culture d’équipe a fait des pas de géants. «Nous avons réussi à amener une bonne culture d’équipe afin de mettre de l’importance sur celle-ci. Nous voulions aller au-delà d’être seulement un bon joueur de football. Notre souhait était de voir si les joueurs étaient de bonnes personnes prêtes à aider les autres et de bons élèves. La culture est très importante pour nous, nous en parlons pratiquement tout le temps.»

Les plans offensif et défensif sont également passés à un autre niveau. «Pierre-Luc Desfossés, qui est notre coordonnateur offensif, fait un excellent travail. Il ne fait que s’améliorer. Ça fait une grosse différence sur le terrain. En ce qui concerne le recrutement, ça commence à se parler. Nous avons plus de joueurs intéressés.»

De belles luttes à l’interne

Il y a présentement 53 joueurs en lutte pour obtenir un poste de partant au camp des Mauves. «Nous avons beaucoup de talent dans l’équipe, notamment au poste de receveur et de demi défensif. L’an dernier, nous étions plutôt minces en nombre, mais cette année, nous sommes plus que dix à chaque position. Il y a donc des batailles partout.»

Rivard voit donc cette saine compétition interne d’un bon œil alors que cela force chaque joueur à rehausser son niveau pour avoir la meilleure utilisation possible. «C’est le pouvoir du nombre! Si un gars manque une pratique, il se retrouve déjà derrière un autre coéquipier. L’année dernière, il n’y avait personne pour devenir meilleur que lui, mais cette année, c’est différent.»

Avec les éléments en place, bien qu’il n’aime pas parler de résultats à proprement parler, l’entraîneur des Victoriavillois croit que sa formation a ce qu’il faut pour être en mesure de vaincre toutes les équipes cette année.

Les Vulkins amorceront leur saison le 24 août à 19 h 30 à leur domicile en recevant les Cougars du Cégep de Chicoutimi.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des