Réservoir Beaudet : les citoyens seront sondés

Par Claude Thibodeau
Réservoir Beaudet : les citoyens seront sondés
Simon-Louis Lajeunesse et Joëlle Latour, respectivement chercheur senior et chargée de projet au CISA (Photo : www.lanouvelle.net)

À la mi-août, les chercheurs du CISA, le Centre d’innovation sociale en agriculture du Cégep de Victoriaville, prendront le pouls des citoyens sur l’usage qu’ils font du «lac» et sur l’avenir à y construire en marge des importants travaux de réfection du réservoir Beaudet qui s’échelonneront sur quelques années.

En plus de constituer la source d’eau potable pour les citoyens, le réservoir Beaudet se veut un lieu de pratique de multiples activités : cyclisme, observation de la faune, activités nautiques, jeux d’eau et autres.

«Les travaux à venir constituent une occasion unique de faire appel aux Victoriavillois pour qu’ils participent à définir ce milieu de vie. Le CISA travaille de concert avec le Service de l’environnement de la Ville pour connaître l’importance que les citoyens accordent à ce lieu, ce qu’ils y font et ce qu’ils aimeraient y faire à l’avenir. On veut connaître également leur sentiment d’appartenance. Cette première étape consiste donc à prendre le pouls de la population», explique, d’emblée, Joëlle Latour, chargée de projet au CISA.

Les idées et commentaires exprimés conduiront à l’élaboration d’un plan d’action qu’on souhaite bâtir avec les citoyens. Les intervenants du CISA mèneront cette consultation sur le site même du réservoir Beaudet les 14, 15 et 16 août, mais aussi au parc Terre-des-Jeunes, de même qu’à certains endroits au centre-ville de Victoriaville.

Il faudra aux citoyens entre 5 et 10 minutes pour répondre à la vingtaine de questions du sondage. «On ira à la rencontre des citoyens. On veut qu’ils soient prêts à s’ouvrir à nous. On veut connaître leurs rêves, savoir ce qu’ils veulent. C’est important puisque nous voulons définir ce milieu de vie (le réservoir Beaudet), mais aussi ce que nous souhaitons pour l’avenir de l’eau à Victo. On compte sur les citoyens pour qu’ils s’expriment sur les enjeux liés à l’usage de l’eau», souligne Joëlle Latour.

Des enjeux touchant la consommation de l’eau par les citoyens, par les industries, les activités nautiques, fauniques et autres. «Une question centrale se pose alors, note Mme Latour. Comment protéger notre ressource?» Le projet se décline en trois facettes : la protection de l’eau potable, la protection des écosystèmes et celle des activités reliées à l’eau. «On souhaite en arriver à bâtir une véritable culture de l’eau avec un plan d’action permettant de s’attaquer aux enjeux du réservoir Beaudet, mais aussi de la gestion plus générale de l’eau», indique la chargée de projet. Que les citoyens se rassurent, on traitera les informations de façon globale et leur anonymat sera préservé.

Avec cette consultation, les intervenants cherchent également à savoir où se situent les citoyens par rapport à leurs notions de protection de la qualité de l’eau à la maison, dans leur vie quotidienne. «On veut connaître aussi où ils se situent en termes d’implication sociale, d’implication décisionnelle. Ont-ils envie ou non de faire partie du processus de décisions», formule la chargée de projet.

Simon-Louis Lajeunesse, chercheur senior au CISA, observe aussi que la consultation permettra de donner l’heure juste sur les travaux à venir au réservoir Beaudet. «Il se construit de la peur en raison du manque d’information. Les gens sont mal informés. On entend des choses hallucinantes, du genre on videra le lac, exemplifie-t-il. La consultation aidera à défaire les mauvaises conceptions entourant les travaux.»

Le CISA espère la participation du plus grand nombre possible de citoyens au sondage. «Au final, ce projet de recherche action vise à engager les citoyens dans les décisions et de créer une véritable culture de l’eau à Victoriaville, rappelle Joëlle Latour. Les réponses des citoyens permettront de définir les préoccupations et les priorités soulevées qui se transposeront ensuite dans un plan d’action à être mis en place par la Ville.»

Les intéressés pourront aussi participer, lorsqu’il sera disponible, au sondage en ligne. Les prochaines étapes suivront quelque part à l’automne. «On assistera à l’établissement d’un conseil de l’eau. Il y aura un engagement citoyen. Les citoyens participeront aux décisions», conclut Simon-Louis Lajeunesse.

Partager cet article

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
VervillePolluéDouville Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Douville
Invité
Douville

Après avoir fait l’ expérience de quelques parcs avec jeux d’ eau.Ex: le parc du réservoir Beaudet
Je constate que les sites sont très agréables pour les enfants comme toujours mais, maintenant que le soleil est plus intense, il me semble que des toiles(ombrelles) seraient adéquates pour la sécurité de nos petits êtres .
Ceci n’ est qu’ une suggestion.
Un grand-papa préoccupé….

Pollué
Invité
Pollué

Je suis allé faire un tour cet après midi et je vois ce réservoir très bas ,et ensuite en passant près des chaloupes à louer ,je vois défense de se baigner ,est ce que c’est parce que l’eau est très pollué ,alors c’est eau que les citoyens boivent ?????

Verville
Invité
Verville

Voisin des structures de jeux, pensez à de l’ombre ( exemple, des mâts avec des toiles suspendues). Les décideurs n’y ont pas amené leurs petits enfants toute une journée près de la boite a jeux prêtés.