Technique antinoyade pour les tout-petits

Communiqué
Technique antinoyade pour les tout-petits
(Photo : depositphotos)

Même si dès leur plus jeune âge, nous enseignons la prudence à nos enfants, en tant qu’adultes responsables, nous ne nous fions pas seulement à cette stratégie pour assurer leur sécurité. Nous enseignons à nos tout-petits de s’arrêter avant de traverser la rue, de regarder si des autos circulent, nous leur enseignons où et comment traverser de manière sécuritaire et de ne pas jouer dans la rue. Malgré tout cela, nous ne les laissons pas s’amuser seuls sur le bas-côté de la route.

Une vidéo qui circule actuellement sur Internet montre de jeunes enfants qui sont capables de flotter sur le dos, suggérant que cette méthode prévient la noyade. La Croix-Rouge canadienne est totalement opposée à cette méthode et réitère que le seul moyen de garder les enfants en sécurité dans l’eau et près de l’eau est la surveillance parentale constante. Une série de techniques de flottaison acquises, comme celles illustrées dans la vidéo, ne protègent pas les enfants de la noyade.

La Société canadienne de pédiatrie a publié un communiqué à cet effet en février 2007, concernant les enfants de 2 à 4 ans. «Aucune donnée ne permet de constater que les cours de natation préviennent les noyades ou les quasi-noyades au sein de ce groupe d’âge. Bien qu’il puisse être possible d’enseigner aux jeunes nourrissons des habiletés motrices de base dans l’eau, on ne peut s’attendre qu’ils apprennent les éléments de la sécurité aquatique ou qu’ils réagissent de manière pertinente en situation d’urgence. Aucun jeune enfant, surtout s’il est d’âge préscolaire, ne peut être considéré en sécurité dans l’eau.» Source : http://www.cps.ca/fr/documents/position/cours-de-natation

Les statistiques sur les noyades colligées par la Croix-Rouge canadienne à partir de rapports de coroners à travers le pays depuis 1991 démontrent que les deux tiers des noyades des nourrissons et des tout-petits (enfants âgés de moins de 5 ans) surviennent en l’absence d’une surveillance parentale. La sécurité passe par la vigilance : sachez en tout temps où sont vos enfants, apprenez les risques potentiels et mettez des barrières de sécurité entre vos enfants et tout type de plans d’eau ou d’installations aquatiques afin de réduire les risques.

Lorsque vous inscrivez vos enfants à des leçons de natation, vous désirez qu’ils :

apprennent à éprouver du plaisir dans l’eau,

développent des techniques d’activité physique et apprennent la sécurité aquatique.

Conseils pour les parents pour créer un environnement sûr près de l’eau :

Érigez une clôture à quatre côtés autour de votre piscine; ne vous fiez pas à votre maison pour constituer une barrière.

Installez une porte à fermeture et à verrouillage automatique dans votre clôture et inspectez-la régulièrement afin de vous assurer de son bon fonctionnement.

Assurez-vous qu’on ne puisse escalader facilement votre clôture et enlevez à proximité tout objet qui pourrait servir d’échelle de fortune (par exemple, des chaises de jardin).

Laissez votre patio de piscine libre d’objets afin de réduire la tentation d’aller jouer près de la piscine.

Enseignez à votre enfant que vous devez d’abord entrer dans l’eau et qu’il peut y aller ensuite.

Respectez vos promesses. Lorsque vous dites à vos tout-petits que vous irez nager avec eux, respectez votre parole afin d’éviter que vos enfants cherchent à récupérer par eux-mêmes du temps de baignade.

Inscrivez-vous avec votre enfant au programme Croix-Rouge Natation préscolaire afin d’apprendre à nager, d’apprendre la sécurité aquatique et d’avoir du plaisir ensemble. Assurez la sécurité de votre jeune enfant en l’inscrivant à des programmes fondés sur la prévention des traumatismes.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des