Des feux de circulation et piétonnier à l’intersection De Bigarré et Notre-Dame; une priorité pour la sécurité de nos enfants

Tribune libre
Des feux de circulation et piétonnier à l’intersection De Bigarré et Notre-Dame; une priorité pour la sécurité de nos enfants
(Photo : Archives)

Mes sympathies à la famille et à tous ceux et celles éprouvés par la mort tragique de la petite fille de 7 ans au coin Saint-Paul et Monfette.

Il y a quelques semaines, nous avons fait une randonnée en famille. Nous sommes passés par la piste cyclable, c’est plus sécuritaire quand j’accompagne ma fille de 7 ans. Enfin, en tant que papa, c’est ce que je souhaite. À la première intersection, à la hauteur de Pie X et Gamache, j’ai vécu mes premières sueurs froides. Le signal pour les piétons s’allume, je m’engage pour m’assurer que la voie est sécurisée puis, au milieu de la chaussée, je fais signe à ma fille, mais, subitement «Wo» je bloque mon geste puis je lui crie de ne pas s’avancer, car un gros pick-up s’était engagé sur le virage de droite. J’ai eu peur, ma fille, heureusement, était restée sur le côté.

Pour ce qui est de cette intersection, j’ai dernièrement appris que le virage à droite sera interdit et c’est une excellente décision.

Puis vint l’autre intersection, au centre-ville, coin De Bigarré et Notre-Dame. Ce fut pire. Nous attendons le temps que chaque auto passe à son tour puis, cette fois, je m’avance un peu en restant plus près de ma fille. J’ai regardé à nouveau pour m’assurer que tout était ok et je lui ai dit que nous pouvions y aller. Mais elle m’a devancé et une voiture s’est engagée, horreur! Mon cœur s’est arrêté, une fraction de seconde, j’ai cru qu’elle allait se faire frapper, là devant moi. La voiture est passée tout juste devant ma fille. Une fraction de seconde. Horreur! Je ne peux décrire le sentiment d’horreur et toute la gamme d’émotions qui m’a traversé par la suite. Je ne veux même pas concevoir que cela puisse arriver ou se reproduire à nouveau, c’est trop bouleversant. J’ai peine à vous écrire ce que cela m’a fait vivre, c’est un effroi innommable.

J’écris pour éviter que cela se reproduise, à tout le moins, pour minimiser les risques que cela se reproduise. J’écris pour demander des feux de circulation et piétonnier au centre-ville, à l’intersection des rues De Bigarré et Notre-Dame. J’écris pour la sécurité de mon enfant, de nos enfants et pour la sécurité de tous.

Jonathan Rioux

 

Partager cet article

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
GillesRox AnneMicheline B. RiouxSylvieAnonyme Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Anonyme
Invité
Anonyme

Vous avez mon appui. Et ça en prendrait à bien d’autres endroits, car les automobilistes sont trop souvent pressés à Victo, et ya beaucoup de négligence. Les policiers qui travaillent à Victo doivent pas avoir de difficulté à atteindre leur quota quotidien de tickets haha.

Sylvie
Invité
Sylvie

Des feux de circulation à plusieurs endroits seraient souhaitables, des dos d’ânes dans les secteurs où il y a des familles avec jeunes enfants, etc. Il faut une stratégie pour toutes les rues de la ville et non du cas par cas comme c’est le cas actuellement. Une synchronisation des feux sur les grandes artères aiderait, les gens seraient moins frustrés d’avoir perdu autant de temps sur ces rues et seraient possiblement plus calmes sur les petites rues.
j’appuie la demande des feux de circulation et piétonnier

Micheline B. Rioux
Invité
Micheline B. Rioux

J’utilise toujours la lumière de piéton et je me suis fait couper le chemin plusieurs fois sur ma lumière. Je ne suis pas d’accord du tout concernant leur nouvelle manière, déjà que cela n’est pas facile de traverser……en plus je suis handicapée visuelle, on nous enlève le petit peu que l’on a, cela n’est pas correct du tout

Rox Anne
Invité
Rox Anne

Avec des voies doubles sur De Bigarré, l’intersection Perreault/De L’Ermitage est encore pire, plusieurs accidents évités de justesse et les automobilistes sont en perpétuelle hésitation… Le problème à Victo est que l’accroissement de la population (voitures) ne suit pas le même rythme que le développement de la ville elle-même. Les problèmes ne font que commencer…

Gilles
Invité
Gilles

Le problème, ce sont les automobilistes beaucoup plus que les feux de circulation !