Hypothermie et eau froide

Communiqué
Hypothermie et eau froide
(Photo : Archives)

Les eaux canadiennes sont froides. Soyez prêt!

Par temps froid, vous devriez porter plusieurs couches de vêtements secs, une veste imperméable ou à l’épreuve du vent, et un VFI ou un gilet de sauvetage.

Vous pouvez aussi porter de l’équipement de protection contre l’eau froide. En voici quelques exemples :

combinaison humide;

combinaison sèche;

combinaison d’immersion;

combinaison de survie;

habits de protection.

Que se passe-t-il?

La température de la peau et du sang dans les bras et les jambes s’abaisse rapidement.

Vous commencez à frissonner.

Vous pouvez éprouver de la difficulté à respirer et être incapable de vous servir de vos mains.

La température du cœur, du cerveau et d’autres organes vitaux diminue graduellement.

Vous pouvez vous évanouir dans l’eau et vous noyer.

Si la température du corps s’abaisse davantage, vous pouvez mourir d’un arrêt cardiaque.

Les signes d’hypothermie

Sachez les dangers de l’eau froide

frisons continus;

manque de coordination des mouvements;

ralentissement et prise de retard;

engourdissement des mains et des pieds menant au trébuchement, aux mouvements gauches;

hébétement, confusion, comportement négligent ou distrait;

élocution ralentie ou incapacité d’articuler; temps de réaction aux questions lent;

hallucinations;

pupilles dilatées;

diminution de la capacité d’attention.

Augmentez vos chances de survie

Sachez les dangers de l’eau froide

Essayez de sortir votre corps de l’eau. Grimpez sur l’embarcation. Hissez-vous sur un billot ou sur un quai. Agrippez-vous à un objet flottant. L’eau froide abaisse la chaleur corporelle plus vite que l’air.

Si vous êtes seul et portez un vêtement de flottaison individuel (VFI) homologué au Canada, adoptez la position fœtale pour ralentir la perte de chaleur corporelle. Cette position peut augmenter votre temps de survie de 50%.

Croisez vos bras en les tenant serrés contre la poitrine et ramenez les genoux vers le haut. Demeurez calme et immobile. N’essayez pas de nager. Les mouvements inutiles consommeront l’énergie dont votre corps a besoin pour survivre. Exercez-vous à maintenir cette position avec un ami en eau tiède!

Si vous êtes avec d’autres personnes qui portent un VFI, vous devriez adopter la position du caucus. Vous pouvez ainsi augmenter le temps de survie du groupe de 50%.

Blottissez-vous les uns contre les autres pour que les côtés du torse se touchent en entourant avec vos bras les personnes à côté de vous et en entrecroisant les jambes.

Comment vous préparer

Portez un vêtement de flottaison individuel (VFI) homologué au Canada.

Certains modèles de VFI peuvent servir d’isolants contre l’eau froide.

Portez un sifflet sur votre VFI ou vos vêtements. Vous pouvez l’utiliser pour lancer des signaux de détresse.

Par temps frais, portez des vêtements imperméables ou en laine. La laine protège du froid même si elle est mouillée. Portez plusieurs couches de vêtements et un chapeau, car jusqu’à 60% de la chaleur corporelle peut se perdre par la tête.

Conservez des allumettes dans un contenant étanche. Un feu peut vous aider à vous réchauffer après une exposition au froid ou vous aider à signaler votre détresse.

Emportez des aliments énergétiques contenant du sucre, p. ex., des tablettes de chocolat.

Informez-vous auprès du bureau météorologique de votre région plusieurs heures avant de partir. Sur l’eau, soyez attentif aux changements de temps susceptibles d’avoir une incidence sur votre sécurité.

Préparez-vous bien. Ne partez pas seul. Prévenez une personne responsable de votre destination et de la date de retour prévue.

Il est toujours utile de confier un plan de route à quelqu’un avant de partir. Dans tous les cas, indiquez à quelqu’un votre destination ainsi que la date et l’heure de retour prévues. Vous pouvez confier votre plan de route au bureau local de la Garde côtière, à une marina ou à un proche ou ami. Ne vous écartez pas de l’itinéraire qui figure dans votre plan.

Ayez une bonne connaissance de votre embarcation et de la façon de la manœuvrer par temps calme et par mauvais temps. Évitez de la surcharger.

Évitez de boire de l’alcool. Il ne vous réchauffera pas et nuira certainement à votre capacité d’exercer votre jugement.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des