La Classique des Appalaches prend de l’ampleur

Photo de Matthew Vachon
Par Matthew Vachon
La Classique des Appalaches prend de l’ampleur
(Photo : gracieuseté)

Déjà bien implantée dans la région, l’organisation de la Classique des Appalaches ajoutera deux volets majeurs à son éventail. À compter de 2020, elle accueillera la Série mondiale Gran Fondo UCI et les Championnats canadiens maîtres de cyclisme sur route.

Les deux événements, qui se tiendront conjointement du 2 au 5 juillet 2020, devraient attirer pas moins de 3000 cyclistes à Victoriaville et ses environs. Ce rassemblement sera d’ailleurs le plus grand événement cycliste du Canada. Ainsi, pour le président et cofondateur de la Classique des Appalaches, Alexis Pinard, il s’agit d’un énorme pas en avant pour l’organisation. «Ça s’inscrit dans la vision que nous avons pour la Classique, soit de mettre en valeur Victoriaville et sa région à travers le cyclisme. Nous avons vu dès les premières années une clientèle qui venait de l’extérieur du Québec, ce qui était une très bonne nouvelle. Avec la combinaison que nous amenons, nous atteignons une étape beaucoup plus significative qui offrira un plus grand rayonnement à l’international. C’est très excitant! […] Ça témoigne aussi de la qualité des personnes qui gravitent autour de l’organisation.»

Selon lui, il y a deux raisons qui expliquent pourquoi l’organisation victoriavilloise souhaitait accueillir ces deux événements. «La première raison, c’est que quand on regarde au niveau mondial, national et même provincial, la clientèle cyclo-sportive, c’est-à-dire des personnes qui s’entraînent à l’année, mais qui n’ont pas nécessairement l’envie de faire de la course, est en forte croissance. Nous voulons capitaliser sur cet engouement en étant présents. La seconde raison, c’est que nous désirions combiner deux événements qui s’adressent pratiquement à la même clientèle. Ça nous permettait de faire d’une pierre deux coups afin d’avoir ces gens pour plusieurs jours et plusieurs épreuves.»

Au cours de la saison 2018-2019, la Série mondiale Gran Fondo UCI a été l’hôte de 21 épreuves allant de l’Australie au Brésil en passant par la Russie, la France et le Canada. À compter de 2019-2020, il y aura 30 villes au calendrier, dont fera partie l’épreuve victoriavilloise. Durant la saison, les événements permettent aux coureurs terminant dans le premier quart du classement dans leur catégorie d’âge de se qualifier pour les Championnats du Monde Gran Fondo UCI.

Les Championnats canadiens maîtres servent, quant à eux, de qualification pour les Championnats mondiaux maîtres de cyclisme sur route.

Continuer de faire grandir l’organisation de la Classique

La Série mondial Gran Fondo UCI sera organisée pour une période minimale de trois ans, soit de 2020 à 2022, et les Championnats canadiens maîtres de cyclisme sur route pour deux ans, soit en 2020 et 2021. «Après 2022, le futur est encore à faire. Cependant, si nous regardons l’objectif de la Classique, c’est de la pérenniser afin qu’elle devienne quelque chose de durable comme le Tour de Beauce ou le Tour de l’Abitibi afin d’assurer des retombées à long terme. Nous voulons aussi demeurer créatifs dans notre capacité à attirer les événements qui seront différents et qui généreront des retombées économiques et touristiques. Ces deux événements vont donc nous aider à continuer de grandir.»

Un bon défi logistique

L’un des plus gros défis auxquels aura à faire face le comité d’organisateurs, c’est celui de la logistique alors que près de 3000 cyclistes sont attendus. «Il y a une moyenne de 2400 participants en moyenne lorsque l’on regarde les courses de l’UCI. Du côté des Championnats canadiens, il y a entre 300 et 500 coureurs qui y prennent part. Il faut savoir que dans les dernières années, ces championnats étaient disputés en Colombie-Britannique. Il faut toutefois comprendre que les plus importants bassins de coureurs sont situés en Ontario et au Québec. Nous allons voir l’engouement qui va se créer, mais la combinaison des deux rendez-vous fait en sorte que ce sera le plus grand événement cycliste amateur jamais organisé au Canada. Ce que nous allons faire ne s’est jamais fait auparavant.»

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des