Plus de 61 M $ pour six nouveaux projets d’agrandissement et de construction d’écoles

Communiqué
Plus de 61 M $ pour six nouveaux projets d’agrandissement et de construction d’écoles
(Photo : Archives)

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, André Lamontagne, se réjouit de l’annonce historique de 128 nouveaux projets d’agrandissement et de construction d’écoles à travers le Québec faite par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge. Des centaines d’élèves de la région pourront ainsi profiter de six projets d’ajout d’espace grâce à un investissement de 61 862 527 $.

Le démarrage de l’ensemble des projets pourra débuter dès cet été grâce à la modernisation des règles du ministère. Afin de mieux répondre aux demandes des commissions scolaires, le MEES adopte une planification pluriannuelle pour la première fois de son histoire. En effet, 29 projets pourront profiter d’une part de financement approximative de 10% de leur coût total estimé, qui permettra leur démarrage dès maintenant et accélérera ainsi les démarches associées à leur réalisation. Leur financement sera complété dès qu’ils seront prêts à franchir les autres étapes de réalisation de leur projet et que les investissements nécessaires à leur poursuite seront prévus au Plan québécois des infrastructures.

«Les milieux de vie que fréquentent nos enfants ont certainement une incidence sur leur développement, leur estime de soi, leur réussite et leur bonheur. Tout le monde souhaite que les élèves aient le goût de se rendre à leur école, qu’ils s’y sentent bien et qu’ils réussissent à la hauteur de leur capacité. C’est pourquoi je me réjouis de voir notre gouvernement investir si massivement dans les écoles de notre région. C’est aussi toute notre population qui en bénéficie», a souligné André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

«Je me réjouis pour les élèves, les familles et le personnel enseignant de notre région. Ils pourront profiter d’infrastructures scolaires modernes et de qualité. Les écoles du Québec doivent être des lieux d’apprentissage stimulants et des milieux de vie agréables. Il en va de la réussite de nos enfants», a ajouté Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du premier ministre (volets projet Saint-Laurent et zones d’innovation)

«Investir massivement dans nos écoles, c’est aussi investir dans la collectivité puisque nos établissements scolaires sont au centre de nos communautés. Ils permettent non seulement aux élèves de s’instruire, mais aussi aux gens de se rencontrer et de socialiser. Je suis très heureux pour tous les usagers de ces lieux nouveaux et améliorés. Ils auront de magnifiques espaces à occuper», a renchéri Sébastien Schneeberger, député de Drummond-Bois-Francs et leader parlementaire adjoint du gouvernement

«Ce que nous souhaitons pour les élèves du Québec, ce sont de belles écoles qui favorisent leur plein épanouissement. Avec ce nombre record de projets d’agrandissement et de construction, nous venons offrir des environnements d’apprentissage modernes et combler le manque de locaux, un problème qui remonte aux gouvernements précédents. Notre gouvernement n’a pas peur d’investir en éducation et il remet l’élève au cœur de ses actions, que ce soit sur le plan des services professionnels offerts aux élèves, des sorties culturelles, des activités parascolaires ou de l’amélioration des écoles. Comme ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, comme enseignant et comme père, j’en suis fier», a fait valoir Jean-François Roberge.

Faits saillants

La mesure Ajout d’espace vise les projets de construction, d’agrandissement et de réaménagement d’écoles ainsi que l’acquisition de bâtiments par les commissions scolaires.

L’ensemble des projets pour lesquels un besoin d’espace est reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur vont démarrer cette année. Ces investissements sont prévus au Plan québécois des infrastructures 2019-2029.

Voici la répartition de l’aide financière par commission scolaire dans la région :

Commission scolaire des Chênes Montant
Réaménagement majeur de la Polyvalente Marie-Rivier à Drummondville 11 342 295 $
Acquisition et agrandissement de l’école primaire de Saint-Lucien 9 836 110 $
Construction d’une école primaire à Drummondville 20 690 804 $
Élaboration d’un dossier d’opportunité pour le projet de construction d’une école secondaire 2 000 000 $
Commission scolaire Riveraine
Reconstruction de l’école le Rucher 4 747 308 $
Commission scolaire Eastern Townships
Construction d’une école primaire à Drummondville 13 246 010 $
Total 61 862 527 $
Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des