Un pilote de paramoteur rescapé à une hauteur de 50 pieds

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Un pilote de paramoteur rescapé à une hauteur de 50 pieds
Le blessé a été rescapé par l'hélicoptère de la SQ. (Photo : Gracieuseté)

Le pilote d’un paramoteur, un homme d’une cinquantaine d’années, a vécu toute une mésaventure, samedi matin, lorsqu’il s’est retrouvé juché, en fâcheuse position dans un arbre, à une hauteur d’une cinquantaine de pieds.

L’incident s’est produit peu après 10 h. «C’est le pilote lui-même qui a contacté sa conjointe par cellulaire pour lui dire qu’il s’était échoué dans un bois dans le secteur de Saint-Albert», a indiqué Mathieu Grenier, directeur du Service de protection contre les incendies de Warwick.

Le pilote du paramoteur s’est échoué à une hauteur de 50 pieds dans les arbres. (Photo gracieuseté)

Les pompiers warwickois ont ainsi été alertés pour un sauvetage hors route. Or, la localisation de l’homme n’a pas été de tout repos. La triangulation cellulaire demandée par les policiers de la Sûreté du Québec donnait un rayon de 5 km. «L’homme donnait comme indication des pins et une ligne électrique», a précisé Mathieu Grenier.

Le déplacement des services d’urgence a aussi été compliqué par les milliers de cyclistes de la boucle du Défi Pierre Lavoie qui faisaient une halte à Saint-Albert.

Au départ, les intervenants ne se trouvaient pas au bon endroit. Un policier, toutefois, a réussi à trouver un témoin qui a vu la chute du paramoteur. Ainsi, toutes les équipes ont pu converger alors vers le 7e rang de Saint-Albert.

Puis, peu avant 11 h 30, l’homme a été localisé. Pendant un bon moment, il se trouvait immobilisé la tête vers le bas. Il a réussi, après un certain temps, à se redresser et à s’asseoir sur une branche, selon la SQ.

Les pompiers de Warwick, entretemps, avaient fait appel aux sapeurs de Kingsey Falls spécialisés dans les sauvetages en hauteur. Plus d’une quinzaine de pompiers, au total, ont participé à l’intervention.

La SQ, qui avait dépêché ses véhicules tout terrain sur place, a également demandé l’intervention de l’hélicoptère arrivé sur place vers 13 h 30.

«Les pompiers de Kingsey Falls ont stabilisé l’homme qui, ensuite, dans une sorte de harnais, a été hissé jusque dans l’hélicoptère de la SQ. Le blessé a été conduit jusqu’à l’ambulance», a expliqué le directeur Mathieu Grenier.

Un bon travail de collaboration entre pompiers, policiers et paramédics. (Photo François Côté)

Vers 14 h 10, quatre heures après l’incident, l’homme se retrouvait au sol, enfin. «On ne craint pas pour la vie de l’homme qui a été blessé aux jambes et aux côtés», a fait savoir Joël Fortier, superviseur aux opérations chez Urgence Bois-Francs.

Les paramédics l’ont pris en charge pour ensuite le conduire au centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Arthabaska.

Une panne expliquerait cet incident. «Une panne de moteur serait survenue. L’homme a bien tenté, en vain, d’atteindre le champ à une centaine de pieds», a confié Mathieu Grenier.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des