Jugement Bernardino : une situation désolante dénoncée depuis plusieurs années

Communiqué
Jugement Bernardino : une situation désolante dénoncée depuis plusieurs années
(Photo : Archives)

C’est sans surprise, mais toujours habitée par la même colère, que l’APTS de la Mauricie–et-du-Centre-du-Québec a pris connaissance de la décision de la juge Pascale Bernardino, qui blâme la directrice de la protection de la jeunesse (DPJ) de la région pour avoir lésé les droits d’un enfant de 12 ans qui n’a pu recevoir les services auxquels il avait droit faute de personnel.

«Cela fait des années que nous interpellons la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie–et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) pour lui faire part du manque de personnel, de la surcharge de travail des intervenants qui, épuisés, tombent malades, et du fait que la sécurité des enfants qui nous sont confiés est en péril. Combien faudra-t-il de cas comme celui de ce garçon, ou pire, comme celui de la fillette récemment décédée à Granby, pour que le gouvernement investisse les sommes nécessaires pour protéger la jeunesse? Il faut agir maintenant, ça presse», a indiqué Steve Garceau, représentant syndical pour la mission jeunesse de l’APTS de la région.

«Ce jugement ne fait que confirmer ce que l’APTS répète sans cesse, il faut améliorer les conditions d’exercice, stabiliser les équipes de travail et investir pour recruter de la main-d’oeuvre à l’externe. Les 18 millions $ annoncés sont nettement insuffisants pour combler les besoins de l’ensemble des centres jeunesse au Québec. À moins d’une réaction tangible et immédiate, ce ne sera pas le dernier jugement qui mettra en lumière les besoins en matière de protection de la jeunesse», a ajouté Sylvie Godin, représentante nationale de l’APTS dans la région.

Dans les circonstances, l’APTS offre sa collaboration au nouveau directeur, Robert Levasseur, pour mettre en place des mesures concrètes afin de soutenir les intervenants dans leur travail et de leur permettre d’offrir les services dont les enfants et leur famille ont besoin, tout en évitant de nouvelles poursuites.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (l’APTS) regroupe et représente quelque 55 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population. Dans les différents établissements de Mauricie et du Centre-du-Québec, l’APTS regroupe quelque 4300 membres.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des