11 nouveaux espoirs s’amènent à Victoriaville

11 nouveaux espoirs s’amènent à Victoriaville
Gilles Tremblay, recruteur-chef, et Kevin Cloutier, directeur général, ont été deux hommes passablement occupés lors de ce repêchage 2019. (Photo : www.lanouvelle.net)

Pour le second repêchage de ce nouveau cycle, les Tigres de Victoriaville ont ajouté 11 nouveaux espoirs, dont deux choix de premier tour en Guillaume Richard et Maxime Pellerin. Il s’agissait de la première fois depuis 2016 que Victoriaville grimpait sur l’estrade afin d’annoncer l’une de ses sélections en première ronde.

«Un peu comme toutes les équipes, nous allons dire que nous avons fait tout un repêchage. Nous allons cependant vraiment le savoir dans deux ou trois ans. Je demeure heureux, car nous avions deux choix importants. Ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. […] Je crois que nous avons fait un bon travail pour combler tous nos besoins avec les autres choix. J’ai laissé aller mes recruteurs après les deux premiers choix. Nous allons voir ça au camp», a estimé le directeur général des Tigres de Victoriaville Kevin Cloutier.

Ce dernier s’est notamment montré très satisfait d’avoir pu mettre la main sur Richard (7e rang) et Pellerin (12e rang). «Je suis vraiment content de ça. Quand je suis arrivé au Centre Vidéotron ce matin, c’était le plan. Je voulais un défenseur rapide avec une bonne relance. C’est un gars de 6’01’’ qui mange les minutes. Des arrières comme ça, c’est assez rare. Donc quand tu as la chance de mettre la main sur lui, tu dois le faire. Dans le cas de Pellerin, c’est un centre de 6’00’’ et 168 livres ainsi qu’une excellente personne. Certains vont dire que son père est le président, mais c’est moi qui le voulais. Ces deux joueurs entrent dans nos valeurs.»

Pour faire la sélection de Pellerin au 12e échelon, Cloutier a dû céder le 17e choix ainsi que le 25e, ce qui l’a forcé à patienter jusqu’en 4e ronde avant de repêcher à nouveau. Malgré cette situation, le grand manitou victoriavillois était à l’aise avec cette situation. «J’ai vu ce qui se passait sur le plancher et je tenais absolument à avoir Pellerin. La ligne de centre est tellement importante dans le hockey. C’est un centre droitier et il y a plusieurs centres qui sont sortis rapidement. Je savais que si je ne faisais pas un mouvement, je ne l’aurais pas au 17e rang. J’ai dû sacrifier mon 25e au passage. Je me dis que de donner le 17e et le 25e pour un tel centre natif de Victoriaville, ça vaut la peine.»

Des bons êtres humains d’abord et avant tout

Certes, pour gagner des parties de hockey, ça prend de talentueux et travaillant hockeyeurs. Cela dit, les Tigres recherchaient surtout des êtres humains avec de belles valeurs pour motiver leurs choix. «Nous voulons repêcher de bonnes personnes. Nous avons concentré notre intérêt sur de bons étudiants avec de bonnes familles et qui sont passionnés par le hockey. C’est assez important, disons! C’était notre modèle. Nous avons varié notre repêchage pour avoir des défenseurs et des attaquants. Quand nous sommes allés vers de plus petits joueurs, c’est parce qu’ils ont beaucoup de caractère, ce qui va les aider à faire leur place. Nous sommes aussi allés vers de plus gros bonshommes, eux qui seront de plus longs projets. Nous sommes dans une position où nous n’avons pas la panique d’ajouter des joueurs immédiatement. Nous allons prendre notre temps pour encadrer et développer des joueurs», a relaté le recruteur-chef Gilles Tremblay.

Pour celui-ci, avoir la chance de parler à deux reprises au premier tour était évidemment une véritable chance en or. «Nous le disons souvent, nous nous faisons geler le derrière dans les arénas pour repêcher les meilleurs joueurs possible. Si tu fais ça et que tu ne repêches pas avant la 4e ou la 5e ronde, c’est long. Tu vois défiler tous les joueurs que tu aimes être repêchés. Nous avons finalement eu la chance de sélectionner deux joueurs que nous adorons et qui sont dotés de splendides personnalités. Ils sont également des étudiants extraordinaires. Nous ne pouvions pas demander mieux que ça.»

Liste des choix

7e : Guillaume Richard, défenseur, Blizzard du Séminaire Saint-François, 6’00’’, 155 livres

12e : Maxime Pellerin, attaquant, Estacades de Trois-Rivières, 6’00’’, 168 livres

62e : Zachaël Turgeon, attaquant, Forestiers d’Amos, 5’11’’, 163 livres

79e : Loïck Daigle, attaquant, Grenadiers de Châteauguay, 5’08’’, 158 livres.

115e : Édouard Carrier, défenseur, Chevaliers de Lévis, 5’09’’, 186 livres

133e : Michael McQuaid, défenseur, Newbridge Academy, 6’00’’, 152 livres

151e rang : Émile Gadoury, attaquant, Estacades de la Mauricie, 5’07’’, 141 livres

187e : Nathan Darveau, gardien, Forestiers d’Amos, 5’07’’, 154 livres

205e : Antoine Bélanger, défenseur, Graal du Collège Clarétain, 5’08’’, 161 livres

223e : Zachary Thibodeau, centre, Estacades de la Mauricie, 5’11’’, 156 livres

241e : Anthony Hains, gardien, Typhon de Québec, 5’11’’, 156 livres

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des