Archives Bois-Francs souligne la journée internationale

Communiqué
Archives Bois-Francs souligne la journée internationale
Pierre Lallier, bénévole chez Archives Bois-Francs (Photo : gracieuseté)

Il y a un peu plus 70 ans naissait, le 9 juin, le Conseil international des archives sous l’égide de l’UNESCO. Et c’est pour commémorer cette naissance que, depuis 2005, le Conseil instituait le 9 juin la Journée internationale des archives. La Journée a maintenant des échos jusque dans les MRC d’Arthabaska et de L’Érable puisque, depuis 2015, existe Archives Bois-Francs.

L’organisme à but non lucratif profite de cette journée mondiale pour manifester sa présence. Son président, François Gardner, rappelle la mission d’Archives Bois-Francs, une organisation distincte, de la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville, également partenaire au service de l’histoire de la région.

«Cette Journée en est une de sensibilisation à la constitution de notre mémoire collective. La diversité des archives représente un trésor nécessitant une attention particulière et constante. Témoins du temps qui passe, les archives composent notre héritage. Archives Bois-Francs a pour mission de préserver, de traiter et de transmettre ces archives aux générations futures», explique M. Gardner.

En cette journée mondiale, Archives Bois-Francs invite le public à prendre conscience de la portée historique que peuvent prendre un document, un article, un trophée, la photographie d’un lieu, d’un personnage, d’un bâtiment. Pour autant, bien sûr, que les générations futures puissent y associer une identification. Si on dit que les journaux sont les premiers brouillons de l’histoire, ce sont les archives qui permettent de mieux la cerner.

À ce jour, Archives Bois-Francs a accueilli près d’une vingtaine de fonds en provenance d’organisations, d’institutions et de personnalités de la région. Son nouveau site Internet, archivesbf.org, les décrit et son compte Facebook diffuse régulièrement des informations, des photographies issues de son coffre aux trésors. Le passé fait ainsi de l’œil au présent… et au futur. Et il est accessible au public ce coffre aux trésors puisque l’organisme dispose d’un local situé au sous-sol de la bibliothèque du Cégep de Victoriaville, au 150, rue Notre-Dame Est à Victoriaville.

Le local s’ouvre tous les mercredis, en après-midi, entre 13 et 16 heures. L’organisme possède également son adresse électronique – archivesbois.francs@gmail.com – et un numéro de téléphone, le 819 758-3881.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des